Randonnées pédestres

10. Centre forest. de Belfaux – La Corbaz

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 10.5 km
  • Dénivelé: 260 m
  • Région: La Sarine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du centre forestier de Belfaux.
  2. Descendez en suivant le sentier de lisière jusqu'à l'oratoire St-Nicolas de Flue, poste 1(~500 m).
  3. Pénétrez dans la forêt et après ~80 m, empruntez le 1er chemin qui monte à gauche, direction le hameau de Ratsanou où se trouve le restaurant "Le Sarrasin" (pt 651, poste 2). A l'approche du restaurant, le chemin se divise en 3 petits sentiers. Choisissez celui de gauche.
  4. Descendez sur un chemin goudronné jusqu'à la chapelle de Lossy (poste 3).
  5. Descendez encore ~200 m jusqu'au carrefour au pt 570.
  6. A cet endroit, obliquez à gauche, direction La Corbaz et sa chapelle (pt 648, poste 4).
  7. Poursuivez la montée vers la forêt (pt 683).
  8. Traversez le "Bois de La Corbaz" sur un beau chemin gravelé et balisé (Morat) jusqu'à "Le Sensuis" (pt 630, poste 5).
  9. Vous obliquez à gauche vers la lisière (direction ouest) et vous empruntez à cet endroit le "parcours mesuré", direction sud-ouest, pour vous rendre au pt 658 (poste 6).
  10. Poursuivez votre chemin vers l'ouest pour atteindre le pt 646 en lisière d'une nouvelle forêt.
  11. Il y a là plusieurs chemins. Choisissez celui qui est interdit aux véhicules (signal). Il va vous conduire à une cabane forestière située en lisière au pt 646 (poste 7).
  12. Cheminez vers le sud-ouest sur un chemin goudronné jusqu'au carrefour de Cutterwil (pt 633, poste 8).
  13. Montez à gauche vers le "Bois du Fossé" (ch. caché derrière la dernière maison du village). Au pt 640, après Cutterwil, contournez la forêt (suivre le balisage du TP). Suivez la lisière jusqu'au Centre forestier de Belfaux (~450 m).

Remarques

  • Vous pouvez raccourcir le parcours de 15 minutes à condition de ne pas descendre à l'oratoire depuis le centre forestier. Vous empruntez directement le grand chemin, direction nord-est, en droite ligne vers le pt 651 (poste 2 à Ratsanou, restaurant du Sarrasin).
  • Si vous acceptez de ne pas passer à Cutterwil, vous pouvez vous accorder un très beau sentier (gravelé ou terre battue) qui évite le hameau et le bitume. Vous le trouvez à gauche en lisière, direction sud, ~100 m après la construction du poste 7. Il suit plus ou moins la lisière, direction sud-ouest. Il passe à gauche et en dessus de Cutterwil. Lorsque vous arrivez à la lisière sud, suivez-la jusqu’au Centre forestier.

La région

Communes et fusions

Belfaux

2421 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (1977) :

  • Belfaux
  • Cutterwil
La Sonnaz

971 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné :

  • Lossy
  • Formangueires
  • La Corbaz
  • Cormagens

Dernière fusion en 2004

Lieux-dits

  • Formangueires : (anciennement Fromendeire), terrain propice à la culture du froment.
  • Les Argillières : argile, terrain argileux.
  • Les Râpes : terrain en pente, couvert de taillis ou de buissons.
  • Le Sensuy : marais envahi de sangsues.
  • Belfaux : beau foyard, souvent isolé.

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

L’église de Belfaux

Patron : saint Etienne. La paroisse de Belfaux est l’une des plus grandes et des plus anciennes du canton. Un curé-doyen de Belfaux est signalé déjà en 1138, mais la création de la paroisse remonte vraisemblablement au 9ème siècle. L’église fut incendiée entre les années 1470 et 1474. Elle fut reconstruite. En 1841, fut commencée la grande église actuelle avec son majestueux portique, ses huit imposants piliers cannelés qui partagent l’édifice en trois nefs d’égale hauteur et supportent un puissant entablement. Elle a été consacrée en 1865. Le clocher, renversé lors d’un ouragan en 1879, a été remplacé par la flèche actuelle, rénovée en 1952. La statue de saint Etienne, au-dessus de l’entrée, a été placée en 1902. Le grand crucifix de bois, remontant au 13ème siècle, avait été épargné lors de l’incendie. Il fut dès lors l’objet d’un culte spécial. Les malades venaient en pèlerinage à Belfaux de tout le canton et même du Jura, de la Savoie et de la Franche-Comté. Un grand vitrail de M. H. Broillet, placé au haut de la nef en 1920, rappelle l’histoire du saint Crucifix : au centre, la constatation du miracle ; au-dessus, les papes qui ont accordé des indulgences ; et en bas, la procession qui marqua la fin de la misson de 1919.

La chapelle de Lossy

La chapelle de saint Joseph, due à l’initiative de M. Frédéric Barras, a été construite en 1920 par M. Devolz, architecte, et inaugurée le 17 juillet 1921.

Le sanctuaire de La Corbaz

Le petit sanctuaire de la Nativité de Marie, déjà debout au milieu du 17ème siècle et alors dédié à saint Blaise, a été complètement restauré en 1943.

L’oratoire de St-Nicolas de Flue à Belfaux

Cet oratoire dédié à saint Nicolas de Flue a été construit en 1947. Le clocher, très élancé, s’harmonise avec les sapins de la forêt qui lui servent de cadre. Les fidèles se rendent nombreux à ce petit sanctuaire pour implorer le Père de la Patrie.

Deux nouveaux centres forestiers dans le canton, dont l’un à Belfaux

Le canton de Fribourg a inauguré en mai 2004 deux centres forestiers : l’un à Belfaux pour la corporation de triage de La Sonnaz et l’autre au Mouret pour les employés cantonaux de la région du Burgerwald. Ces deux bâtiments sont des jumeaux, chacun ayant coûté 600 000 francs et présentant les mêmes mensurations : 25 m de long, 10 m de large et 6 m de haut. Chacun comprend un réfectoire qui fait aussi office de local didactique (40 m carrés). Un vestiaire (14 m carrés) met à la disposition des travailleurs une douche, un lavabo ainsi qu’une armoire chauffante pour le séchage des vêtements de travail. Un garage (130 m carrés) permet de ranger matériel et véhicules qui peuvent être réparés dans l’atelier mécanique (11 m carrés). Un abri à bois (50 m carrés) est destiné au stockage du bois de feu et surtout à la confection de mobilier (bancs, tables, fontaines). Ces deux constructions sont l’œuvre de l’architecte bullois Olivier Charrière.

L’ancienne forge de Belfaux

Ce bâtiment construit par la famille de Lanthen Heid vers la fin du 16ème siècle est l’une des résidences seigneuriales campagnardes, de tradition gothique tardive, les mieux conservées du canton de Fribourg.

Le château du Bois

Le château du Bois abrite une école comprenant tous les degrés primaires et secondaires.

Découvertes archéologiques

Lossy, Epoque de Hallstatt (de -800 à -500)

Une nécropole à deux tumuli a été découverte à Lossy/Passafou.

Lossy, Haut Moyen Age (de 400 à 800)

Deux squelettes du Haut Moyen Age ont été découverts en amont du moulin de Lossy.

Un site de l'âge du fer mis au jour à Lossy

En juin 2007, les archéologues ont mis au jour un tumulus au lieu-dit le Creux du Sarrazin sur le territoire de la commune de La Sonnaz. Cette tombe appartenait à de riches aristocrates. Elle a pu être datée : entre – 650 et – 600. Le tumulus a un diamètre de 15 m et une hauteur de 1,5 m. On y a découvert deux fragments de bracelets en bronze. C'était donc une tombe de femme.

Le sentier du bois des Dévins

Long d’une dizaine de km et agrémenté de bancs, l’itinéraire réaménagé par la commune offre une magnifique balade avec de très beaux points de vue.

Le premier swin-golf fribourgeois à Lossy

Situé à Lossy, près du restaurant Le Sarrazin, un swin-golf de 12 trous, d'une longueur de 1450 m, a été inauguré en juillet 2010. C'est le premier swin-golf dans le canton de Fribourg. Le patron des lieux est Aquila Curty. On joue au swin-golf avec une seule canne que l'on peut louer sur place. Les balles et les tees (supports pour surélever la balle) sont vendus à la réception du swingolf.

Migros s’implante à Belfaux

Le 2 septembre 2014, Migros a inauguré officiellement un magasin à Belfaux. Cette nouvelle surface de vente de 594 mètres carrés prend place au rez-de chaussée d’un petit immeuble locatif. La succursale Migros emploie 13 collaborateurs et collaboratrices. La pharmacie de Belfaux est également locataire d’une surface au rez-de-chaussée et 36 places de parc sont à la disposition de la clientèle.

La gare de Belfaux-Village a été inaugurée

Le 11 novembre 2015, les TPF ont inauguré la gare de Belfaux-Village. On dit d’elle qu’elle est la gare du 21ème siècle. Elle est la première gare de la ligne Fribourg – Morat – Anet à répondre aux exigences de la loi sur l’égalité pour les handicapés (Lhand). Les travaux de modernisation permettent de réaliser la troisième étape du RER fribourgeois avec l’introduction de la cadence à 30 minutes entre Fribourg et Morat. Le coût total du projet de la gare de Belfaux-Village s’élève à 14 millions de francs. Les frais sont répartis entre le canton de Fribourg (38%), le canton de Berne (7%) et la Confédération (55%). La nouvelle gare est composée de deux marquises surplombant des quais de 150 m de long. Sous la marquise de 600 mètres carrés, une salle d’attente permet aux voyageurs d’attendre le train à l’abri du froid et du vent. Les ateliers de l’entreprise ont notamment utilisé du bois afin d’apporter un peu de chaleur dans une construction faite en grande partie de béton. Des écrans informent également les clients des prochains départs et d’éventuelles perturbations en temps réel. La gare de Belfaux-Village, qui accueille chaque jour entre 2000 et 3000 personnes, est la 1ère gare TPF du canton à être équipée de ce système.

L’autre jour, au fond d’un vallon,

Un serpent piqua Jean Fréron.

Que pensez-vous qu’il arriva?

Ce fut le serpent qui creva.

Voltaire

Mon Dieu, le plus souvent l’apparence déçoit.

Il ne faut pas toujours juger sur ce qu’on voit.

Molière