Randonnées pédestres

105. Ecuvillens – Bois des Morts

  • Durée: 3h15
  • Longueur: 11 km
  • Dénivelé: 270 m
  • Région: La Sarine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture à Ecuvillens dans le parking situé près du restaurant.
  2. Marchez ~300 m vers l'ouest pour aller prendre à droite le chemin du Pré-Neuf. Au bout d'~400 m (poste 1 au carrefour du pt 666), il devient le chemin du Vieux-Château.
  3. Restez en lisière puis descendez à gauche (2ème chemin) vers la Glâne.
  4. Vous arrivez bientôt devant un panneau placé à l'endroit où se trouvait au Moyen Age le château d'Ecuvillens. Lisez le texte explicatif.
  5. Une jolie passerelle construite en 2003 enjambe la Glâne en contrebas de l'ancien château.
  6. Un bon chemin empierré vous emmène près de Neyruz au carrefour du pt 653 (poste 2).
  7. A ce pt, bifurquez à gauche et marchez ~150 m vers l'ouest jusqu'au prochain carrefour. Montez à droite vers Neyruz.
  8. Passez au giratoire proche du restaurant La Chaumière puis descendez ~200 m sur le trottoir en direction de Fribourg.
  9. Tournez à gauche juste après le garage et cheminez ~300 m pour traverser la Bagne (poste 3).
  10. Montez jusqu'au carrefour en lisière (poste 4 au pt 682).
  11. Le chemin est maintenant balisé. Suivez-le jusqu'au grand giratoire de Matran (poste 5, pt 626). Le long de la Bagne, vous avez admiré de belles sculptures à la tronçonneuse.
  12. Engagez-vous dans le bois des Morts. Le chemin balisé est près de la lisière.
  13. Vous passez ensuite sous le viaduc de l'autoroute et un peu plus loin sous le pont de la nouvelle route pour arriver enfin à l'ancien pont des Muëses (poste 6) fermé à la circulation.
  14. Vous traversez le pont des Muëses (pas de circulation). Vous marchez ~200 m sur le goudron avant de passer sous le nouveau pont. Vous suivez ensuite un très petit sentier jusqu’à l’autoroute. Vous marchez sous l’autoroute. 50 m après l’autoroute, vous empruntez le sentier de gauche en lisière jusqu’à une place où du matériel est entreposé. Vous prenez le petit sentier au milieu de la place. Il vous fait traverser le parcours sportif et vous emmène à Ecuvillens.

Remarques

Vous pouvez raccourcir cette randonnée de deux façons :

  • Au lieu d’aller jusqu’à Neyruz, au poste 2 (pt 653), vous empruntez à droite le sentier balisé pour Matran. Il vous conduira dans le secteur des grands ponts, près de la zone commerciale de Matran (40 minutes en moins).
  • Vous vous rendez jusqu’à Neyruz et vous descendez à droite dans le quartier du Marchet sur un chemin qui vous emmènera aussi vers les grands ponts (25 minutes en moins).

La région

Communes et fusions

Hauterive

2 431 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Ecuvillens
  • Posieux
Neyruz

2 587 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • Posieux : endroit aménagé pour puiser de l’eau ; rigole de drainage ou d’irrigation.
  • Le Sapex : forêt ou plantation de sapins.
  • La Pala : terrain plat, souvent pâturage.
  • Le Grabe : pente pierreuse se terminant par un ravin.
  • La Tuffière : sol tufeux, carrière de tuf.
  • Penex : forêt de pins, éventuellement de sapins.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Rivières

La Bagne prend sa source à Pierra Fatta à Onnens. Elle coule entre Onnens et Neyruz. Elle se jette dans la Glâne à Matran.

La Glâne naît en Veveyse sur le territoire de Bouloz. Elle est à l’origine un ruisseau qui suit une pente raide dans un ravin boisé (Le Rio d’Enfer). Arrivée à Prez-vers-Siviriez, elle coule à pleins bords dans un vallon qui s’élargit en direction de Romont. Près d’Autigny, la Glâne reçoit les eaux de la Neirigue, son principal affluent. Elle se jette dans la Sarine près de Villars-sur-Glâne, après un trajet de 30 km. Une dizaine de ponts traversent la rivière. Le plus ancien et le plus pittoresque est le pont de Sainte-Apolline. Le pont de la Glâne (utilisé depuis 1857), sur la route Fribourg-Posieux, permet de franchir la vallée sans descendre au niveau de la rivière.

Le château d’Ecuvillens

Le château d’Ecuvillens était situé à environ 500 m au nord-ouest du village, sur un promontoire formé par une courbe brusque de la Glâne. Appartenait-il aux sires de Glâne? ou peut-être à une famille de chevaliers qui portait le nom d’Ecuvillens et dont les membres semblent bien avoir été des ministériaux de Glâne? La famille d’Ecuvillens apparaît dès la fondation d’Hauterive en 1138. Le château se trouvait sur le sommet d’une presqu’île rocheuse, aux pentes abruptes entourées par la Glâne, qui coule une cinquantaine de mètres plus bas. Le château était vraisemblablement une construction carrée dont les murs extérieurs sont en partie conservés. A 50 ou 60 m à l’ouest et un peu plus bas se trouvent encore les restes de fortes murailles sur une longueur d’environ 20 mètres. Ces vestiges démontrent que le château était relativement important et qu’il ne s’agissait pas simplement d’une tour de garde. On ignore tout de la fin de ce château : a-t-il été détruit en même temps que le château de Glâne (à Châtillon) pour servir aussi à la construction du monastère d’Hauterive? Ou a-t-il été simplement abandonné?

D’après Bernard de Vevey

L’église d’Ecuvillens a été restaurée

L’église d’Ecuvillens a été restaurée en l’an 2000. Le chauffage a été remplacé. Il a fallu assainir les murs attaqués par le salpêtre et les replâtrer. Le sol des allées a été refait avec la pierre de la Molière. Les ébénistes Claude Gaillard et Patrick Jenny ont réalisé un nouveau mobilier liturgique. Le magnifique Christ sculpté (fin du 17ème s.) a été placé dans le chœur. La facture s’est élevée à un million de francs.

L’église de Neyruz

Patronne : la Sainte Vierge sous le vocable de l’Immaculée Conception. Une chapelle, dédiée à sainte Marie-Madeleine, avait été construite vers 1432. Elle fut remplacée par un autre sanctuaire au début du 18ème siècle ; il a été démoli en 1953 après avoir servi de maison d’école. Neyruz qui était rattaché à Matran a été érigé en paroisse en 1844. L’église actuelle a été ouverte au culte en 1848. La façade, en molasse, a été ravalée en 1948, à l’occasion du centenaire. L’intérieur avait déjà été retenu en 1935. La flèche, renversée en 1880 par un ouragan, fut refaite, mais moins élevée que la précédente. Le maître-autel, entouré de quatre colonnes de marbre noir, est de Léopold Moosbrugger de Fribourg. L’église de Neyruz a été restaurée dans les années 1990. Le mobilier liturgique a été inauguré en décembre 2000. Conçu par Adrien et Jacques Césa, il a été réalisé par l’ébéniste Stanislas Castella. L’autel est formé de trois triangles mobiles, pouvant s’adapter à toutes les célébrations. Il est orné des symboles des quatre évangélistes sculptés au milieu des quatre panneaux de l’autel.

Le sentier des sculptures à Matran

Ce sentier est situé le long de la Bagne entre "Bas de l'Etang" et la route qui monte du bois des Morts vers Avry. M. Raphaël Pache, sculpteur à la tronçonneuse, a créé là une quarantaine de sculptures sur des souches. Elles représentent des animaux de la forêt et des légendes. Le sentier a été inauguré en juin 2005.

Une nouvelle passerelle sur la Glâne

En juin 2003, une paserelle sur la Glâne a été inaugurée au lieu-dit “Au Pont Neuf”. Elle relie Neyruz et Ecuvillens. D’une longueur de 34 m, elle a été exécutée par les entreprises neuchâteloises Bernard Simon à Peseux et Yves Sauvan à Corcelles. Les équipes forestières des corporations de triage de Sarine-Ouest et du Bas-Gibloux se sont chargées des aménagements. Le coût total , quelque 70 000 francs, a été financé par les communes de Hauterive et de Neyruz ainsi que par le canton et la Confédération.

La nouvelle école de Hauterive FR

La nouvelle école de Hauterive est occupée depuis l’automne 2001. Elle comprend neuf salles de classe. L’édifice abrite encore un hall d’exposition, des locaux pour la couture et les travaux manuels, une salle des maîtres, un économat, deux salles d’appui ainsi qu’un local pour la logopédie, sans oublier la salle communale. Le nombre d’élèves s’élève à 170 ; l’école peut en accueillir 50 de plus.

L’aérodrome d’Ecuvillens

L’aérodrome d’Ecuvillens a été inauguré en 1953. En 1930 déjà, une poignée de passionnés fondent le club fribourgeois d’aviation. Les militaires sont bien représentés au sein du comité. Le colonel Roger de Diesbach défend l’aviation civile : " Elle est tout aussi importante pour la puissance d’un pays que son armée."  L’arrivée de Béda Hefti à la tête du club, dans les années 1950, va mettre le projet sur les rails. Cet ingénieur glaronnais introduisit à Fribourg le basket et contribua à lancer la course Morat-Fribourg. Il dessina également les bains de la Motta et élabora en 1947 les plans du téléski de la Berra. Dans les années 1960, commence le vol commercial et touristique. Planeurs et parachutistes fendent le ciel fribourgeois. En 1965, le Conseil d’Etat délivre une concession d’aérodrome régional.

Un four banal à Neyruz

En octobre 2005, Neyruz a retrouvé son four banal. Situé au bord de la route cantonale en contrebas de l'église, le bâtiment, vieux de 150 ans, menaçait ruine. La commune a décidé d'investir 200 000 francs pour sa réfection qui a touché la maçonnerie aussi bien que les structures de bois, la toiture, l'escalier menant au grenier. La bâtisse dispose d'eau courante et d'électricité. Ce four est désormais à la disposition des habitants du village qui pourront venir y faire cuire pains, tartes ou pizzas en s'annonçant préalablement au bureau communal.

Dans la femme des autres, le diable met une cuillerée de miel.

Je suis dans la fleur d’un âge qui commence à sentir le chrysanthème.

R. Lassus