Randonnées pédestres

111. Cabane forestière – La chapelle de Prez

  • Durée: 2h15
  • Longueur: 7.5 km
  • Dénivelé: 225 m
  • Région: La Glâne
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking de la cabane forestière, en bordure de la route Prez – Bouloz.
  2. Prenez le petit sentier au nord-ouest de la cabane pour atteindre le chemin qui mène au Raffour.
  3. 50 m après le poste 1, empruntez à droite le chemin balisé pour Romont.
  4. Au carrefour du poste 2, obliquez à droite.
  5. Vous arrivez à la ferme du Gottau (appelée aussi Nervaux). Descendez à droite sur le chemin bitumé et traversez les voies de chemin de fer sur le tunnel.
  6. Poursuivez vers le village de Prez (poste 4 à la chapelle).
  7. Après la chapelle, montez vers la ferme des Quatre-Poses (poste 5).
  8. Un bon chemin vous ramène dans le bois de Ban où vous retrouvez la cabane en bordure de route.

Ref. carte: Moudon 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Siviriez

2 214 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Siviriez
  • Le Saulgy
  • Villaranon
  • Villaraboud
  • Prez-vers-Siviriez
  • Chavannes-les-Forts
Ursy

3 030 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Ursy
  • Vuarmarens
  • Bionnens
  • Mossel
  • Vauderens
  • Esmonts
  • Morlens

Lieux-dits

  • La Moille : à l’origine, prairie très humide (mouiller).
  • Les Sapalés : forêt ou plantation de sapins.
  • Les Moneresses : canal d’amenée d’eau à un moulin.
  • Les Dailles : plantation de pins sylvestres ; aiguilles rangées par deux.
  • Les Combes : combe, petit vallon.
  • Les Chintres : bord, limite. Par extension, ce mot désigne le bout du champ, utilisé pour tourner les attelages.
  • Le Vernay : bosquet ou taillis d’aune (verne ou vergne).
  • Les Gottes : petite source de surface, petit ruisseau.
  • Le Raffour : four à chaux ; le calcaire calciné donne la chaux vive, très employée autrefois dans la construction.
  • Le Réplana : replat, petit plateau sur une éminence.
  • Les Indivis : terre étant restée quelque temps en copropriété.
  • La Couta : côte, coteau.
  • Les Bioles : bosquet ou ensemble de bouleaux.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Rivières

La Glâne naît en Veveyse sur le territoire de Bouloz. Elle est à l’origine un ruisseau qui suit une pente raide dans un ravin boisé (Le Riau d’Enfer). Arrivée à Prez-vers-Siviriez, elle coule à pleins bords dans un vallon qui s’élargit en direction de Romont. Près d’Autigny, la Glâne reçoit les eaux de la Neirigue, son principal affluent. Elle se jette dans la Sarine près de Villars-sur-Glâne, après un trajet de 30 km. Une dizaine de ponts traversent la rivière. Le plus ancien et le plus pittoresque est le pont de Sainte-Apolline. Le pont de la Glâne (utilisé depuis 1857), sur la route Fribourg-Posieux, permet de franchir la vallée sans descendre au niveau de la rivière.

La chapelle de Prez-vers-Siviriez

Cette chapelle, dédiée à la Sainte-Croix, date de 1773. Elle a été construite par la famille Du Prez. Depuis 1991, elle est dotée d’un Chemin de Croix, oeuvre de l’artiste-peintre-verrier André Sugnaux. Celui-ci a adapté à notre temps le calvaire du Christ en le transposant dans les bidonvilles du Caire. André Sugnaux s’est rendu durant de nombreuses années en Egypte et il a côtoyé la misère des lépreux dans les camps d’Abu Zadal et le dénuement de la population dans le bidonville du Mokattam. Le chemin de la souffrance est représenté, non pas en quatorze tableaux séparés, mais en une suite de scènes où les rythmes de l’écriture picturale se heurtent et se brisent entre eux, où les personnages rongés par la lèpre sont difformes et mutilés. Au Caire, André Sugnaux a rencontré Soeur Emmanuelle. Elle est venue à Prez-vers-Siviriez où elle a découvert l’oeuvre de son ami. Elle a été très touchée par le Chemin de Croix et elle a écrit, pour chaque station, une explication, puis une méditation sous forme de prière. Le conseil communal de Prez-vers-Siviriez a publié les textes de Soeur Emmanuelle dans un petit livret.

L'agrandissement de l'école de Prez-vers-Siviriez

En 2007, l'école de Prez-vers-Siviriez a été l'objet d'un agrandissement et d'une rénovation. Son architecture s'est modernisée. Comme le volume du bâtiment devenait imposant et lourd, il a fallu jouer avec le rouge pour l'alléger. Ses façades ont été recouvertes d'une "enveloppe" en lames de bois et son toit comprend maintenant deux pans inversés. L'architecte, M. Christophe Gillon de Romont, a opté pour un panachage de couleurs mêlant trois sortes de rouge et du blanc. Ces couleurs sont source de dynamisme. Elles permettent d'imposer le bâtiment comme un élément fort de la zone. La nouvelle école comprend quatre salles de classe réparties sur deux étages ainsi qu'une cuisine avec salle pour sociétés au sous-sol. Les salles sont équipées de tableaux high-tech qui offrent de nombreuses possibilités d'utilisation. Grâce à une caméra, l'enseignant peut y projeter des documents. Un ordinateur peut y être connecté. La facture totale s'est élevée à 1,5 million de francs.

Une mosaïque en faïence sur la façade de l’école de Prez-vers-Siviriez

L’école primaire de Prez-vers-Siviriez s’est parée d’un nouvel habit : une magnifique mosaïque en faïence illustrant les quatre saisons. Elle a été réalisée, en l’an 2001, par les classes de 5ème et 6ème en collaboration avec l’artiste André Sugnaux qui habite la localité.

Découvertes archéologiques

Prez-vers-Siviriez existait à l’âge du bronze (de -2000 à -800)

Le village de Prez-vers-Siviriez était habité entre 1500 et 1000 avant Jésus-Christ. Le site a été fouillé entre juin 1997 et décembre 1998. Le village qui devait compter entre 100 et 150 habitants était apparemment constitué de maisons en poteaux avec des parois porteuses. Les archéologues ont trouvé de nombreux restes de grains carbonisés par un incendie. Les lointains ancêtres des Glânois de Prez cultivaient notamment de l’orge, de l’épeautre, du millet, des pois et des lentilles. Des fragments de plats, d’assiettes et de bouteilles y ont été mis au jour. On a même trouvé quelques “souvenirs” exotiques comme des perles d’ambre importées de la région de la mer Baltique. L’essentiel des trouvailles est en céramique.

Bionnens, Epoque romaine (de 0 à 400)

En 1834, un certain Tissot de Moudon fouilla un établissement romain à Bionnens d’où il retira de la poterie, une épée et un grand nombre de monnaies qui ont malheureusement disparu.

Nouveaux patrons pour Claude Jaquier & Cie SA

Fondée en 1977, l'entreprise Claude Jaquier & Cie SA a changé de patron le 1er janvier 2008. 160 des 240 actions ont été vendues à trois personnes de la région : MM. Joël et Sébastien Jaquier, deux frères de Prez-vers-Siviriez et M. Jérôme Nicolet de Villarimboud. Agé de 64 ans en 2008,M. Claude Jaquier travaillera encore quelques années en tant qu'employé de la nouvelle équipe de direction. En 1983, M. Jaquier, avec l'aide de l'équipe technique de Mifroma, développait une première emballeuse. Les contrats se sont enchaînés. Dans la foulée, l'entreprise crée un tunnel de rétraction : une machine qui termine l'emballage d'aliments vendus en barquettes en soudant le cellophane à l'ultrason et en le tendant. Par la suite, des robots pour les soins des fromages et des germeuses voient le jour.

Musicien payé d’avance n’a jamais fait bonne musique.

Aux questions indiscrètes, réponds par un mensonge.