Randonnées pédestres

12. Murist – Franex

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 9.5 km
  • Dénivelé: 227 m
  • Région: La Broye
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez la voiture dans le parking de l'ancienne école de Murist, près de l'église et du restaurant.
  2. Cheminez, direction nord-est, en suivant le balisage "Administration communale" (nouvelle école).
  3. Contournez l'école par la gauche puis montez à droite vers la forêt sur un chemin agricole bétonné.
  4. Suivez la lisière (ch. en terre battue) jusqu'au chemin gravelé qui vous conduit à la Tour de la Molière (poste 1, pt 672).
  5. Descendez jusqu'à Franex, par un chemin goudronné, pour visiter sa chapelle (poste 2, pt 582).
  6. Revenez sur vos pas (~150 m).
  7. Près de deux hangars à tabac, prenez à droite un chemin bétonné, en direction de la Petite Glâne.
  8. Longez la rivière, d'abord sur la rive gauche puis sur la rive droite (petit pont en bois) jusqu'à Granges-de-Vesin (poste 3, pt 515).
  9. Depuis là, suivez le balisage pour Murist.
  10. Magnifique chemin creux avec voûte de verdure.
  11. Vous arrivez au poste 4 (pt 604), en lisière.
  12. Suivez le chemin de lisière (ne pas remonter à la Tour de la Molière : ce serait monter pour redescendre).
  13. Dès le pt 623, le chemin est goudronné jusqu'à Murist (très peu de circulation et pente douce).

La région

Communes et fusions

Estavayer

9 434 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Bussy
  • Estavayer-le-Lac
  • Morens
  • Murist
  • Rueyres-les-Prés
  • Vernay
  • Vuissens
  • Font
  • Franex
  • Montborget
  • La Vounaise
  • Autavaux
  • Forel
  • Montbrelloz
Les Montets

1 423 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Aumont
  • Frasses
  • Granges-de-Vesin
  • Montet

Lieux-dits

  • La lovataire : lieu hanté par les loups
  • Bocheraton : bosquet
  • Esserpis : terrain défriché
  • Perruvet : terrain caillouteux ou sol où la roche affleure
  • Vursy : endroit où l’on trouve beaucoup de saules ou d’osiers
  • La Chintre : le bord, la limite. Le bout du champ pour tourner les attelages
  • Franex : endroit où les frênes abondent
  • La Molière : Carrière d’où l’on extrait les pierres pour les meules

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

Eglise paroissiale de Murist

Patron : saint Pierre. La paroisse apparaît pour la première fois dans la liste de 1228. On possède très peu de renseignements sur l’ancienne église. Elle a été agrandie en 1687 ; la tour fut ajoutée en 1765 ; la nef fut reconstruite en 1779. Elle a subsisté jusqu’en 1937. Mgr Besson a consacré le nouvel édifice le 19 octobre 1938. Il est l’oeuvre de Fernand Dumas . Il est en pierre de la Molière. Un ancien calvaire se trouve dans la tour placée à l’angle gauche de l’entrée. L’intérieur est remarquable. Le choeur, surélevé, est fermé par un hémicycle que tapisse une belle fresque de Paul Monnier. Elle représente, à gauche, la crucifixion de saint Pierre et à droite la décapitation de saint Paul. Au milieu, Monnier a peint un lavement de pieds. Saint Pierre, debout, très grand, occupe le centre. Le Christ, baissé, déploie le linge dont il va se servir. Agenouillé, sur la gauche, saint Bathélemy tient en mains l’aiguière. A l’arrière-plan, les autres disciples échangent entre eux des regards interrogateurs. La tête de saint Pierre est très petite. Le maître-autel s’appuie sur un émail d’Emilio Beretta. Le tabernacle est de Feuillat. Les deux émaux de Beretta et Ribas (la Sainte-Vierge et saint Joseph), aux autels latéraux, servent de décoration pour les ambons. Le chemin de la croix (sous-verre) est de Monnier. Les fonts baptismaux occupent une position centrale au fond de l’église. Le groupe en bronze (le Précurseur baptisant Jésus) est l’oeuvre de Feuillat.

Chapelle de Franex

Avant la Réforme, Franex faisait partie de la paroisse de Combremont. La chapelle de Franex est dédiée à saint Nicolas. Elle est signalée en 1625. Elle a été restaurée en 1795. L’intérieur de la chapelle a été complètement modifié en 1954. Le retable du 18ème siècle qui surmontait l’autel a été supprimé pour faire place aux treize statuettes (Jésus et les apôtres). L’extérieur de l’édifice a été restauré en 1999 et l’intérieur a été l’objet d’une rénovation en 2002. Il s’est agi de lutter contre l’humidité. Un crépi d’assainissement a été posé ainsi qu’un nouveau plancher. Deux petites peintures ont subi un nettoyage et l’éclairage a été refait dans un style résolument moderne.

La nouvelle école de Murist

La nouvelle école de Murist a été inaugurée en novembre 2001. Lumineux, confortable et spacieux, le complexe a été conçu par le bureau d’architecture Freiburghaus de Cousset. La facture s’est élevée à environ 3,5 millions de francs. L’ouvrage est financé par la vente des anciennes écoles de Franex, Montborget, La Vounaise, Murist et par un emprunt bancaire. La construction comprend quatre salles de classe dont une enfantine, une bibliothèque, deux salles pour les activités créatrices manuelles et sur textiles, une salle des maîtres, une classe d’appui, des bureaux communaux, une salle de 80 places pour les sociétés locales et enfin un abri PC de 135 places. Une halle polyvalente est prévue à l’est de l’école.

Découvertes archéologiques

Granges-de-Vesin, Haut Moyen Age (400 – 800)

On a trouvé dans une tombe un bracelet en bronze à bouts terminaux en forme de têtes de serpents. Il est conservé au musée de Fribourg et remonte au Haut Moyen Age.

Un asphalteur à Granges-de-Vesin

Le fabricant et poseur d’asphalte Weibel SA a inauguré les nouvelles installations de son site broyard en octobre 2014. Les nouvelles infrastructures, d’un coût de quelque 10 millions de francs, sont les plus grandes des sept que possède le groupe. Elles permettent de produire 400 tonnes d’enrobé à l’heure. Dans une tour de 45 m qui domine Granges-de-Vesin, le bitume est mélangé aux matières minérales à une température d’environ 160 degrés. Weibel SA, qui possède une centrale à Châtel-St-Denis, compte en tout près de 250 employés.

Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

Duc François de La Rochedefoucauld

Mourir en laissant une oeuvre, ce n’est plus mourir autant.

Roger Martin du Gard