Randonnées pédestres

121. Ursy – Bionnens – Vauderens

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 8.5 km
  • Dénivelé: 225 m
  • Région: La Glâne
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans l'un des deux parkings proches de l'église et de la nouvelle salle communale d'Ursy.
  2. Au bout du parking de la salle communale, un sentier goudronné vous conduit vers l'est à un carrefour au milieu des villas.
  3. Prenez à gauche la route qui mène à Mifroma (environ 200 m jusqu'à l'usine).
  4. Un sentier avec de nombreux escaliers se trouve à droite du portail. Il vous conduit jusqu'à la lisière du bois du Mont. Marchez encore ~150 m vers la droite en lisière avant d'emprunter à gauche un sentier qui monte en traversant la forêt.
  5. A Vers le Signal, il faut traverser le pré ; un ancien sentier herbeux, à peine visible, vous permet d'atteindre Esmonts (car., pt 828, poste 1).
  6. Le 2ème chemin à droite, juste avant le signal pour Le Saulgy, vous dirige vers la route de 1ère cl. (poste 2) que vous traversez pour monter à Bionnens (La Couta). Suivez le balisage pour Mossel (plein sud) jusqu'à l'orée de la forêt "Sur la Gotte" (poste 3). Prenez le chemin de gauche qui descend dans la forêt et vous conduit au carrefour du pt 801.
  7. Marchez ~500 m (direction Vauderens) sur cette route de 2ème cl. puis prenez à gauche, en lisière , le 2ème sentier (poste 4) vers le sud-ouest jusqu'à la ligne de chemin de fer à Vauderens.
  8. Rentrez à Ursy en passant devant l'école de Vauderens (pt 723, poste 5) puis dirigez-vous vers la route Vauderens – Ursy, mais sans la suivre.
  9. Restez à gauche de cette route sur le chemin qui lui est presque parallèle.
  10. Au pt 700 (poste 6), montez à droite vers la route de 2ème classe pour rentrer au parking.

Ref. carte: Moudon 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Ursy

3 030 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Ursy
  • Vuarmarens
  • Bionnens
  • Mossel
  • Vauderens
  • Esmonts
  • Morlens

Lieux-dits

  • Paccot : bourbier, terre marécageuse
  • La Couta : côte, coteau
  • La Possession : parcelle d’une certaine étendue et d’un seul tenant
  • Le Meytan : milieu
  • Les Indivis : terre étant restée quelque temps en copropriété
  • Réplana : replat, petit plateau sur une éminence
  • Le Raffour : four à chaux, le calcaire calciné donne la chaux vive, très employée autrefois dans la construction
  • Chesière : chalet où l’on fait le fromage
  • La Sapallaz : forêt ou plantation de sapins
  • Les Fornys : construction destinée à la cuisson du pain, ou éventuellement à celle de la chaux
  • Les Fourches : potence, gibet remontant au Moyen Age, généralement placé à un endroit très visible, pour servir à l’édification des peuples
  • Ursy : de Ursius, propriétaire romain
  • Riondet : petit sommet arrondi
  • Marterey : cimetière chrétien remontant aux 6ème et 7ème siècles

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

L’église d’Ursy

Patron : saint Maurice. L’église a été construite en cet endroit en 1868. Auparavant, elle se trouvait à Morlens. Elle remontait au 7ème ou au 8ème siècle. Une nouvelle église fut consacrée à Morlens en 1493. En 1837, Mgr Yenni procéda à la consécration d’un nouveau maître-autel. L’église de Morlens était assez bizarre, avec son clocher juché sur le milieu de l’édifice. En 1846, elle était en si piteux état que les fidèles devaient se munir de parapluies pour assister aux offices. On décida enfin de construire une nouvelle église à Ursy. Le plan est, légèrement modifié, celui de l’église de St-Martin, qui était alors en chantier. C’est un édifice néo-gothique, en molasse, avec un choeur allongé, que termine une abside à cinq faces. Le vaisseau compte trois nefs. Des cinq travées, celle qui touche au choeur est élargie et surélevée, avec une double fenêtre à chaque bras ; cette travée tient lieu de transept. Les autels et la chaire sont en marbre de Carrare. Le maître-autel a été réalisé par Christinaz de Fribourg. On a placé dans la baie centrale de l’abside un vitrail de M. Broillet, représentant saint Maurice (1938). L’église a été restaurée intérieurement en 1933. Charly Cottet a réalisé de 1980 à 1983 14 vitraux dans les nefs latérales et 5 dans le choeur. C’est également lui qui est l’auteur des vitraux des deux oculi. Le côté nord a pour thème des épisodes majeurs de la vie du peuple d’Israël, avant la venue du Messie ; et le côté sud, autant d’événements tirés de l’Evangile, dont les vis-à-vis sont, en règle générale, la préfiguration. La brochure du chanoine Pfulg sur les “ Vitraux modernes de la région de Romont “ les décrit magnifiquement. En l’an 2000, la paroisse d’Ursy a doté son église d’un nouvel orgue. L’instrument est équipé d’un système électromagnétique de traction (Syncordia) reproduisant le toucher mécanique. Grâce à ce système, on peut pour la première fois mélanger l’électronique à la mécanique sans nuire à la qualité du son. Son inventeur est un ingénieur canadien, Pierre-Yves Asselin, organiste virtuose. Le buffet de l’orgue a été réalisé par Michel Haselwander. C’est la manufacture d’orgues Ayer à Vauderens qui a construit à Ursy le premier orgue au monde équipé de ce système.

La rénovation de l’école d’Ursy

L’ancienne école d’Ursy, un bâtiment néo-gothique datant de 1906, a été l’objet en 1999 d’une rénovation réussie qui l’a dotée de quatre salles de classe. Avec sa tourelle et son clocheton, elle se donne des airs de petit château. C’est l’architecte Claude Baudois qui a réalisé les travaux. Ceux-ci ont coûté 720 000 francs. Ursy a bénéficié d’une aide de la Confédération de 90 000 francs ainsi que d’un prêt LIM de l’ordre de 140 000 francs et d’une subvention cantonale de 80 000 francs.

Un nouveau bâtiment communal à Ursy

En juin 2001, la commune d’Ursy a inauguré, près de l’église, un nouveau bâtiment pour y loger le commandement de la PCi régionale, des abris pour sa population, des locaux pour les services communaux et une salle de réunion, la salle paroissiale étant très souvent occupée.

Une fromagerie régionale à Ursy

La mégafromagerie d'Ursy a été inaugurée le samedi 21 avril 2007. Elle est le fruit de la collaboration des producteurs de lait de Bionnens, Blessens, Esmonts, Mossel et Ursy. Toute de verre, de béton, de métal et de bois, elle est située au bord de la route Ursy – Vauderens. Dotée d'un quota de 3,9 millions de kg de lait, livrés par une trentaine de paysans, la nouvelle fromagerie est l'une des plus importantes du canton après celle de démonstration de Pringy (6 millions de kg de lait). On y produit essentiellement du gruyère. Les caves, d'une hauteur de 3,8 m, ont une capacité de plus de 3700 meules. Chaque année, 10 000 meules sortent de la fromagerie. Elles sont affinées, pour la plupart, à Mifroma. L'épouse de l'exploitant tient, à l'étage, un magasin où l'on trouve de nombreux produits laitiers. La construction a coûté 4,9 millions de francs.

Mifroma à Ursy

C’est en 1964 qu’est fondée Mifroma. L’exploitation de la première cave débute en 1965. La construction de la centrale de préemballage et du complexe cave à gruyère et centrale de traitement automatisé a lieu en 1968. Juin 1978 voit la mise en service du nouveau bâtiment d’exploitation abritant l’économat, le service d’entretien, des bureaux et des vestiaires. Octobre 1978 : mise en exploitation des nouvelles caves à gruyère, à fromage à raclette et à emmental. La cave à parmesan est construite en mars 1979. En juin 1979, le nouveau bâtiment abritant le restaurant du personnel, des vestiaires et des bureaux ouvrira ses portes. Le choix du lieu, pour Mifroma, ne doit rien au hasard. Il y avait là une couche molassique, cette roche spongieuse qui agit comme un poumon, qui donne naturellement l’humidité. C’est le climat idéal pour la maturation du gruyère : toute l’année y règnent une température de 12 C et une hygrométrie relative de 96 % . Les caves de Mifroma ne sont, bien sûr, pas réservées uniquement au gruyère. Les fromages viennent de différentes régions de la Suisse, de France, d’Italie, d’Angleterre, du Danemark, d’Autriche, de Hollande. La surface totale, occupée par les bâtiments et les caves s’élève à 12 850 m carrés. Dans les caves de Mifroma, il y a place pour 2’500’000 kg de gruyère, 450’000 kg de fromage à raclette 170’000 kg d’emmental, 150’000 kg de parmesan et 30’000 kg d’autres spécialités. Dans une vaste salle de plus de 1000 m carrés, les meules vont être découpées ou râpées par des machines de haute technicité, conçues par Mifroma. Ce sera ensuite la cérémonie d’emballage. L’homme, la machine, la science se sont réunis pour faire de Mifroma mieux qu’une entreprise : une maison.

Mifroma SA a inauguré une nouvelle cave

En avril 2011, Mifroma SA a inauguré une nouvelle cave d'affinage pour le gruyère AOC. Elle élève la capacité totale de stockage à 100 000 meules. Une première galerie pour l'entreposage de 5000 meules de fromage a été construite en 1964. Rebelote en 1978, avec la construction d'une seconde cave qui permettait de stocker 35 000 meules. Cette falaise à molasse est un véritable paradis pour le gruyère AOC. Il y règne des conditions idéales d'hygrométrie (96 %) et de température (12 degrés). Les fromages proviennent de 30 fromageries de plaine et de deux d'alpage, des cantons de Fribourg, Vaud et Neuchâtel. La construction de cette nouvelle cave a coûté 6,5 millions de francs. 246 collaborateurs sont occupés à Mifroma en 2011. 313 000 portions de fromages sont emballés chaque jour. 900 palettes quittent journellement l'entreprise. Les dimensions de la nouvelle cave sont les suivantes : 100 m sur 18 m.

L'agence "Satellites" à Vauderens

"Satellites", l'agence glânoise de publicité et de communication, a son siège à Vauderens. Ses fondateurs sont Enrico et Isabelle Pestalozzi. Plusieurs départements de Nestlé, ainsi que Fromalp, Rivella, LauraStar, Elsa ou Mifroma ont déjà fait appel à "Satellites". Les barquettes de viande adaptées à la cuisson micro-ondes que Bell a mises sur le marché en février 2007 doivent leur design à "Satellites". En 2007, la petite entreprise occupe une dizaine de personnes.

Un homme amoureux est un homme qui veut être plus aimable qu’il ne peut ; et voilà pourquoi tous les amoureux sont ridicules.

Chamfort

Soyez plutôt maçon si c’est votre talent.

Nicolas Boileau