Randonnées pédestres

125. Châtonnaye – L’Arbogne – Torny

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 10 km
  • Dénivelé: 200 m
  • Région: La Glâne
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking de la salle communale, à gauche, en arrivant à Châtonnaye depuis Romont.
  2. A ~100 m après le giratoire, au milieu du village, empruntez à droite, un chemin bétonné puis herbeux qui vous conduit à l'Arbogne (poste 1).
  3. Traversez la rivière, puis longez-la sur un sentier en terre battue ou herbeux jusqu'à la route de 3ème classe Villarimboud – Torny-le-Grand.
  4. Cette rte, qui passe par Le Faubourg (poste 2), vous emmènera à l'église de Torny-le-Grand (pt 669, poste 3).
  5. Montez à droite vers le château. Juste après cette construction, sur la gauche, vous trouvez un très beau sentier pour Le Rialet (pt 672, poste 4).
  6. Une route de 2ème classe vous conduira du Rialet à Middes.
  7. Vous allez jusqu'au château de Middes (poste 5 au carrefour proche du château). Pour vous y rendre,n’obliquez à droite qu'à la 2ème route (carrefour juste avant la grande salle).
  8. Depuis le carrefour du poste 5, marchez encore ~600 m sur le chemin goudronné avant de descendre à gauche vers Le Perron (poste 6 à La Molaire). N'empruntez pas le 1er chemin de gauche à l'ouest de la1ère villa (sans issue).
  9. Vous arrivez sur la route de 1ère classe (poste 7) que vous quitterez après ~500 m pour monter à Châtonnaye.

Remarque

Faites ce parcours au printemps ou en automne.En été, il pourrait y avoir trop d'herbe sur certains tronçons.

Ref. carte: Romont 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Torny

896 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Middes
  • Torny-le-Grand
Châtonnaye

823 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • Les Cornes : terrain en forme de pointe, langue de terre ou pointe rocheuse.
  • La Perrare : terre caillouteuse ou sol où la roche affleure.
  • La Brevire : endroit couvert de bruyères.
  • La Praly : petit pré.
  • Les Ages : haie vive, parfois clôture de bois.
  • Les Closis : petit pré mis à clos, le plus souvent près du village.
  • Le Rialet : ruisseau, parfois disparu à la suite de drainages.
  • Les Crauses : anfractuosité, dépression de terrain.
  • La Condémine : probablement terre appartenant au seigneur et faisant partie de sa réserve, c’est-à-dire des champs qu’il faisait exploiter lui-même. Ce sont généralement des terres plates, ou en légère pente, faciles à travailler et situées à proximité du village.
  • La Perrause : terre caillouteuse ou sol où la roche affleure.
  • Le Perron : sommet rocheux.
  • Sagny : terre marécageuse, généralement tourbeuse.
  • La Caudre : coudraie, lieu avec beaucoup de noisetiers.
  • L’Essert : terrain défriché, très généralement en communauté.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Eglise de Torny-le-Grand

Patron : saint Nicolas. Une église fut construite en 1698. Elle a été reconstruite en 1754 grâce à la générosité de Jean-Joseph-Georges de Diesbach. Elle a été consacrée par Mgr de Boccard le 21 septembre 1755. Elle renferme le mausolée de Frédéric de Diesbach décédé en 1751 après s’être illustré au service étranger. Le maître-autel est en bois sculpté. La façade a été retouchée en 1872. L’église a été agrandie en 1906. En 1955, elle a été rénovée et repeinte intérieurement. M. Pierre Stajessi a retenu les autels et rafraîchi l’or des retables ; le choeur a été dallé et M. Antoine Claraz a sculpté de nouveaux fonts baptismaux.

Eglise de Torny-le-Petit

Patron : saint Martin. Torny-le-Petit est une paroisse déjà signalée en 1228. Elle comprenait alors (en plus des deux Torny) Châtonnaye,Villarimboud et Trey qui en fut détaché avant la Réforme, en 1526. L’église actuelle a été consacrée par Mgr Yenny le 13 juillet 1823. Elle a été transformée en 1897. Le maître-autel en marbre blanc strié de gris, de style romano-byzantin, est surmonté de trois niches renfermant chacune une statue : au centre, celle du Sacré-Coeur, à gauche saint Joseph, et à droite saint Martin. Les vitraux, signés Claude Sandoz (1989), illustrent quelques scènes de la vie de St-Martin.

Eglise de Châtonnaye

Patronne : sainte Anne. Châtonnaye faisait partie anciennement de la paroisse de Torny-le-Petit. Une chapelle y est mentionnée en 1524. En 1793, Châtonnaye quitte la paroisse de Torny-le-Petit. Un nouveau sanctuaire fut consacré en 1874. Il a été, en 1949, l’objet d’une importante rénovation. La voûte est maintenant trilobée. Un vitrail de Yoki orne le baptistère : le baptême de l’eunuque. La chaire est ornée des symboles, en cuivre, des quatre évangélistes. Le maître-autel est surmonté d’un grand calvaire en métal repoussé : cuivre naturel, cuivre doré et argent. Comme la chaire, il est l’oeuvre de M. Antoine Claraz. C’est M. Fernand Dumas qui a dirigé les transformations entreprises à l’église de Châtonnaye. On a placé (1954) le long des murs un chemin de croix - petites scènes en émail, peintes sur métal - du peintre Reinhold Ewald de Hanau. Yoki a encore créé un vitrail sur la porte d’entrée et a peint sur le mur, derrière le maître-autel, une série de scènes tirées de la vie de Marie et de sa mère. François Baud a sculpté deux statues placées sur les autels latéraux : à gauche, une Vierge aux traits virils et, à droite, un saint Joseph portant sa hache à la ceinture.

La nouvelle salle communale de Middes

La salle communale de Middes a été inaugurée en septembre 2001. Le bâtiment offre une surface utilisable de 536 mètres carrés, dont 275 pour la grande salle (400 places). Il est équipé d’un local pour les pompiers, de locaux techniques, d’une entrée-buvette, d’une cuisine-bar, etc. Cette salle qui a coûté 1,6 million de francs est à la disposition des communes de Middes, Châtonnaye et Torny-le-Grand. Elle complète l’équipement fourni par la salle polyvalente de Châtonnaye.

Cave à fromage inaugurée à Châtonnaye

A la fin septembre 2010, la société de laiterie de Châtonnaye a inauguré une nouvelle cave à fromage. Depuis qu'il a repris l'exploitation de la laiterie en 1992, M. Guex n'a cessé d'améliorer la qualité de son fromage, et les quantités fabriquées ont augmenté d'année en année. Actuellement, ce sont quelque 2'600'000 kg de lait qui sont transformés annuellement en gruyère. Cette heureuse évolution a exigé la construction d'une cave plus grande. Ce nouveau bâtiment est l'œuvre du bureau d'architectes Buache à Romont. Son coût, y compris les installations de neutralisation, s'élève à 1,1 million de francs.

Une nouvelle porcherie à Châtonnaye

La société de fromagerie de Châtonnaye – Sédeilles – Rossens a inauguré sa nouvelle porcherie en décembre 2004. Elle peut recevoir quelque 1050 porcs d’élevage qui suivront un régime d’engraissement durant trois mois et demi. Entièrement informatisée, elle ne nécessite qu’un seul employé. Elle a coûté 1,8 million de francs. Les trente box sont divisés en trois parties : " la terrasse (à ciel ouvert), la salle à manger et la chambre à coucher ". Cette dernière bénéficie d’un chauffage au sol car les porcs supportent moins bien le froid que les bovins, par exemple.

L’esprit qu’on veut avoir gâte celui qu’on a.

Jean-Baptiste Louis Gresset

Quand je cesserai de m’indigner, j’aurai commencé ma vieillesse.

André Gide