Randonnées pédestres

143. Neyruz – Onnens

  • Durée: 2h35
  • Longueur: 9.5 km
  • Dénivelé: 152 m
  • Région: La Sarine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking situé au nord du village, à gauche de la route principale.
  2. Allez sur la route de Fribourg, passez devant le restaurant "La Chaumière". Empruntez le 1er chemin à gauche (Ch. du Bas de l'Etang, poste 1 au carrefour).
  3. Vous enjambez la Bagne (poste 2 sur le petit pont).
  4. Montez jusqu'à la forêt et obliquez à gauche vers le bois de la Râpe (poste 3 à l’angle de la forêt).
  5. Contournez cette petite forêt en suivant la lisière vers le nord.
  6. Suivez le joli sentier, direction Rosé. Traversez la ligne de chemin de fer sur un pont en béton (poste 4).
  7. Découvrez à droite le biotope "Les Marais" et ensuite un petit hameau. Obliquez à gauche vers Onnens (poste 5 à l'église).
  8. La route vous conduit à Pierra Fatta à la fin du village d'Onnens (poste 6 au carrefour).
  9. Prenez la route de Cottens. Après ~250 m, mettez le cap sur la forêt "Les Possessions" en passant à gauche de la grande ferme pour arriver au pt 722 en lisière (poste 7).
  10. Dans la forêt "Les Possessions", il faut prendre le chemin de droite pour atteindre une petite clairière que vous longez sur toute sa longueur. À la fin de celle-ci, dirigez-vous légèrement vers la gauche pour sortir du bois.
  11. Rentrez à Neyruz en suivant la lisière jusqu'au pt 737 (Bois Simon, poste 8).
  12. A cet endroit, quittez la forêt pour suivre à droite un beau chemin à travers champs vers Neyruz.
  13. Descendez tout droit au milieu des villas. Traversez la place de jeux entre l'école et le bâtiment de l'Administration communale, puis rejoignez la route principale et le parking à gauche.

Ref. carte: Rossens 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Neyruz

2 587 habitants le 01.01.2017

La Brillaz

1 983 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Lentigny
  • Lovens
  • Onnens
Cottens

1 473 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • Neyruz : endroit avec beaucoup de noyers.
  • Le Marchet : pré marécageux, utilisé souvent autrefois comme pâturage commun.
  • Les Allys : lieu où croissent les alisiers blancs.
  • Les Moilles : à l’origine, prairie très humide ; ce toponymne est de la même famille que “mouiller”.
  • Le Gottau : petite source de surface, petit ruisseau.
  • Les Chintres : bord, limite serait le sens premier de ce mot. Par extension, celui- ci est venu à désigner le bout de champ, utilisé pour tourner les attelages.
  • Pierra Fatta : pierre haute, allongée, faisant office de borne.
  • Les Rapillettes : terrain en pente, couvert de taillis ou de buissons.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

L’église de Neyruz

Patronne : la Sainte Vierge sous le vocable de l’Immaculée Conception. Une chapelle, dédiée à sainte Marie-Madeleine, avait été construite vers 1432. Elle fut remplacée par un autre sanctuaire au début du 18ème siècle ; il a été démoli en 1953 après avoir servi de maison d’école. Neyruz qui était rattaché à Matran a été érigé en paroisse en 1844. L’église actuelle a été ouverte au culte en 1848. La façade, en molasse, a été ravalée en 1948, à l’occasion du centenaire. L’intérieur avait déjà été retenu en 1935. La flèche, renversée en 1880 par un ouragan, fut refaite, mais moins élevée que la précédente. Le maître-autel, entouré de quatre colonnes de marbre noir, est de Léopold Moosbrugger de Fribourg. L’église de Neyruz a été restaurée dans les années 1990. Le mobilier liturgique a été inauguré en décembre 2000. Conçu par Adrien et Jacques Césa, il a été réalisé par l’ébéniste Stanislas Castella. L’autel est formé de trois triangles mobiles, pouvant s’adapter à toutes les célébrations. Il est orné des symboles des quatre évangélistes sculptés au milieu des quatre panneaux de l’autel.

L’église d’Onnens

Patron : saint André. L’église d’Onnens est déjà signalée au 12ème siècle. L’évêque de Lausanne en fit cadeau au couvent d’Hauterive lors de sa fondation en 1138, et celui-ci l’a conservée jusqu’à sa suppression en 1848. L’église d’Onnens, qui avait été détruite par le feu, fut reconstruite en 1479. Ce sanctuaire fut démoli et remplacé, en 1913, par un édifice en molasse dû à M. Spielmann, architecte à Fribourg. L’église d’Onnens est, extérieurement, en style roman modernisé, en forme de croix latine, avec un transept légèrement marqué et un choeur de grandes dimensions. La voûte est gothique, avec des retombées d’ogives aboutissant à des consoles placées assez bas. La tribune est supportée par deux gros piliers. Les autels, en bois, affectent la forme de grands reliquaires. Le clocher, d’aspect un peu moyenâgeux, porte à la base de la flèche quatre petites tourelles.

Un four banal à Neyruz

En octobre 2005, Neyruz a retrouvé son four banal. Situé au bord de la route cantonale en contrebas de l'église, le bâtiment, vieux de 150 ans, menaçait ruine. La commune a décidé d'investir 200 000 francs pour sa réfection qui a touché la maçonnerie aussi bien que les structures de bois, la toiture, l'escalier menant au grenier. La bâtisse dispose d'eau courante et d'électricité. Ce four est désormais à la disposition des habitants du village qui pourront venir y faire cuire pains, tartes ou pizzas en s'annonçant préalablement au bureau communal.

Un orgue audacieux à Neyruz

Le nouvel orgue de Neyruz a été inauguré le jeudi 8 décembre 2005. C'est la manufacture d'orgues Jean-Daniel Ayer à Vauderens qui l'a construit. Simon Corti, organiste professionnel, a été le conseiller musical de l'entreprise. Son choix, audacieux, s'est porté sur un instrument de la fin du 18ème siècle, dans le style classique français. Cet instrument est parfait pour Bach, Couperin et Clérambault, moins approprié à la musique romantique. Unique par sa composition, il l'est aussi par son système novateur de "traction proportionnelle". En clair, la soupape du tuyau s'ouvre exactement selon la force imprimée par l'organiste sur la touche du clavier. La registration de l'orgue est informatisée, donc programmable à l'avance. L'instrument de Neyruz compte trois claviers de 61 touches, un pédalier de 32 notes, 1664 tuyaux, dont 181 en bois. Il n'a coûté que 300 000 francs.

La restauration de l'église d'Onnens

Construite en 1913, l'église d'Onnens a été rénovée en 1937 puis en 1981-82 et en 2006. Dans la nef, le décor fleuri de 1913, découvert par sondage, a été restauré. Dans le chœur, il a fallu conserver les peintures figuratives créées par Paul Landry en 1937. Dans la foulée, les autels, les statues et les inscriptions des vitraux ont été restaurés. Les bancs et l'éclairage ont été refaits. La voûte a été isolée pour lutter contre l'humidité. L'orgue, installé en 1984 par la firme allemande Bösch, a été complété de deux jeux par la maison Kuhn. Coût total des améliorations apportées à l'église en 2006 : 500 000 francs.

Il est dangereux de s’habituer trop à prendre conseil. On finit par ne pouvoir plus se diriger seul.

H. de Montherlant

Ninon, quand vous riez, vous savez qu’une abeille

Prendrait pour une fleur votre bouche vermeille.

A. de Musset