Randonnées pédestres

145. Vuisternens-en-Ogoz – Le Gibloux

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 8.5 km
  • Dénivelé: 407 m
  • Région: La Sarine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Le parcours est balisé, mais nous le faisons dans le sens contraire. Nous suivons par contre le SBFG (sentier botanique et forestier du Gibloux).
  2. Garez votre voiture dans le petit parking situé en lisière, en dessus de Pra Saley.
  3. Dirigez-vous vers la gauche pour suivre le chemin du Gibloux.
  4. Prenez, juste en dessus de la chapelle, un petit raccourci à droite du chemin bitumé.
  5. Vous parvenez au pt 940 (poste 1).
  6. Au prochain carrefour, quittez momentanément le goudron et grimpez à droite, direction Sorens.
  7. Vous arrivez en lisière, en bordure du pâturage "La Vuisternaz".
  8. Joli sentier et belle vue sur ~500 m. Lorsque vous parvenez à l'angle de la forêt (bitume), il est impératif d'obliquer à droite pour vous rapprocher du chemin de crête que vous trouvez au prochain car..
  9. A ce car., escaladez à gauche le sentier jusqu'au pt 1170.2 (poste 2).
  10. Vous êtes presque au sommet. Le plus dur est fait. Admirez le paysage et la maquette de l'ancienne tour du Gibloux.
  11. Un beau sentier suit la crête jusqu'à la nouvelle tour (poste 3).
  12. Pour gagner un peu de temps, vous pouvez vous arrêter à ~100 m avant la tour. Elle sera escaladée lors d'un autre circuit plus court.
  13. Donc, ~100 m avant la tour, vous obliquez à droite et passez, ~120 m plus loin, devant la fontaine à Catillon (monument en marbre de Carrare).
  14. Poursuivez votre descente sur ce même joli sentier (direction Villarlod).
  15. Vous arrivez au sommet du pâturage (piste de ski).
  16. Restez pour une centaine de m dans ce pâturage avant de pénétrer à nouveau dans la forêt.
  17. Un bon sentier en terre battue dégringole une pente assez raide jusqu'à un chemin goudronné.
  18. Attention. Allez à droite. Après ~500 m, descendez à gauche. Vous ne pouvez plus vous tromper. Suivez ce chemin jusqu'au hameau des Planches.
  19. Dans le hameau, empruntez le 2ème sentier à droite (poste 4) qui entre dans la petite forêt. Vous arrivez ainsi près de la Croix du Saut.
  20. Montez vers la forêt et suivez le chemin sur ~300 m. Il y a là une petite place bitumée et un indicateur de directions.
  21. Attention ! Attention ! Ne suivez pas le chemin qui monte à gauche. Il vous perdrait sur les hauteurs du Gibloux. Cherchez un très petit sentier à gauche. Il est caché dans les hautes herbes. Il est très étroit (30 cm au départ), mais il est très joli sur toute sa longueur et surtout, il est presque plat. Il vous emmènera au parking et même jusqu’à la chapelle de la Salette. Vers la fin du parcours, il rejoint près de la lisière un bon chemin gravelé ou bitumé.

La région

Communes et fusions

Le Glèbe

1095 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (2003) :

  • Estavayer-le-Gibloux
  • Rueyres-St-Laurent
  • Villarlod
  • Villarsel-le-Gibloux
Vuisternens-en-Ogoz

800 habitants le 31.12.08

Lieux-dits

  • L’Abbaye : terrain qui était le siège d’une congrégation ou terre en dépendant ; ici, terres ayant appartenu à l’abbaye d’Hauterive.
  • Pra Saley : Saley désignerait un ”ruisseau”, tandis que Sales se traduit par ”maison”.
  • Rueyres : chêne rouvre ou sessile, plus trapu et ramifié que le chêne pédonculé ; les glands sont fixés tout près des rameaux.
  • Les Joux : terme très ancien désignant les forêts, principalement de montagne.
  • Les Planches : terrain plat ou de faible pente, de forme régulière, plus long que large ; terre de bonne qualité ; prés gras ; généralement situé près de la maison.
  • Le Vernau : aune commun, verne ou vergne ; se rencontre souvent au bord des ruisseaux. L’aune blanc est fréquent en montagne et dans les sols calcaires, un peu humides.
  • Le Biolex : bosquet ou ensemble de bouleaux.
  • La Perrause : ce terme désigne soit des terres caillouteuses, soit des sols où la roche affleure.
  • La Faye : forêt de hêtres.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

La chapelle de Notre-Dame de la Salette

Cette chapelle a été construite en 1949. Les plans sont de M. Albert Cuony. Aux abords de la chapelle ont été placées les trois statues traditionnelles de La Salette, reliées entre elles par les quatorze stations reproduisant le trajet parcouru par la Vierge, lors de l’apparition de 1846 au Mont-Planeau.

La fontaine à Catillon

En l’an 2000, le sculpteur italien Dino Felici a réalisé dans le marbre blanc de Carrare (la chair des dieux) une fontaine en l’honneur de la sorcière Catillon. Le monument se trouve à une centaine de mètres en contrebas de la tour du Gibloux sur le territoire de la commune du Glèbe. Catherine Repond, dite ”Catillon” , est née à Villarvolard le 18 août 1663. Vivant de mendicité, manquant souvent les offices religieux, elle suscita des ragots sans consistance réelle, mais suffisamment mauvais pour être pris comme indices justifiant la torture. Le bailli de Corbières lui-même était convaincu que Catillon disposait du pouvoir de se transformer en animal. Accusée de s’être donnée au diable, d’avoir empoisonné un garçonnet, d’avoir jeté des mauvais sorts, elle fut pendue le 15 septembre 1731. On la jeta ensuite sur le bûcher, un sac de poudre attaché autour du cou. L’explosion qui s’ensuivit déchiqueta son pauvre corps.

Une place pour la Catillon

Catherine Repond, alias Catillon, a enfin sa place à Fribourg. Elle a été inaugurée le 12 octobre 2010 au Guintzet. Sur la plaque bleue, accrochée à un arbre derrière le panorama, est inscrit : "Place Catherine-Repond, dite Catillon (1663 – 1731), brûlée comme dernière sorcière au Guintzet, lieu d'exécution avant 1798".

L'entreprise Milco s'est installée à Vuisternens-en-Ogoz

Fondée en 1955 à Sorens, Milco a déplacé en 2001 son site de production et de logistique à Vuisternens-en-Ogoz. En 2005, Milco achète 17 millions de kg de lait dans le rayon de la Fédération des sociétés fribourgeoises de laiterie, dont 2,5 millions de bio. Coop est le principal acheteur des produits bio de Milco. En 2005, l'entreprise occupe une vingtaine de collaborateurs.

Le Sentier Botanique Forestier du Gibloux (SBFG)

Le Sentier Botanique Forestier du Gibloux a été inauguré en 1999. De Sorens ou de Vuisternens-en-Ogoz, les amoureux de la nature peuvent l’arpenter à la découverte de 75 essences végétales présentées. Long de 5,4 km, il égrène une série de panneaux identifiant la flore locale. Suzanne Bollinger-Kobelt et François Couplan ont rédigé un guide très complet illustré par les dessins de Jacques Studer et René Mouret.

Une dame disait un jour devant moi, d’elle-même, comme la chose la plus naturelle du monde : ”Je ne pense jamais, cela me fatigue ; ou, si je pense, je ne pense à rien.”

Georges Courteline

Etre attentif aux autres évite de parler de soi.

F. Maya