Randonnées pédestres

169. Romont – Hennens – Prévonloup

  • Durée: 2h40
  • Longueur: 10 km
  • Dénivelé: 183 m
  • Régions: La Glâne , Vaud
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du BICUBIC à Arruffens, alt. ~720m
  2. Dirigez-vous vers le grand carrefour d'Arruffens situé sur les voies de chemin de fer (pt 722).
  3. Juste après le pont, prenez à droite le sentier pédestre balisé. Passez entre les usines. Vous arrivez rapidement à l'oratoire de Billens (poste 1).
  4. Quittez le balisage officiel et montez à droite vers Billens (beau chemin ombragé).
  5. Arrivés à la route du village, allez à gauche vers Hennens.
  6. Après la dernière maison du village de Billens, suivez à gauche le chemin agricole.
  7. Au bout d'~750 m, obliquez à droite (ch. gravelé).
  8. A Hennens, restez sur la route de la Chapelle. Ce sanctuaire (poste 2) est quelque peu caché à gauche.
  9. Après la chapelle, marchez ~250 m sur la route de Prévonloup puis, direction nord-ouest, vers le bois de Verrey.
  10. Suivez la lisière sud-ouest avant de traverser la forêt en son milieu (ch. gravelé) pour atteindre Prévonloup.
  11. A Prévonloup, au carrefour du pt 746 (poste 3), tournez à droite vers Romont (sur ~150 m) puis montez à gauche.
  12. Peu après la dernière ferme, vous arrivez à un réservoir d'eau (poste 4).
  13. Vous êtes sur le chemin de Romont. Dès le bois des Dailles, il est balisé.
  14. Vous parvenez au terrain de tennis de Romont (poste 5) puis au carrefour du pt 709 (poste 6).
  15. La gare de Romont (poste 7) est en vue. Empruntez le passage souterrain pour franchir les voies.
  16. Votre parking est à ~1 km de la gare, direction plein sud.

La région

Communes et fusions

Romont

4272 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné :

  • Arruffens
  • Les Glânes
  • Romont

Dernière fusion en 1981

Billens-Hennens

644 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (1998) :

  • Billens
  • Hennens

Lieux-dits

  • La Bioleyre : bosquet de bouleaux
  • Les Paccots : bourbier, terre marécageuse
  • Les Genevreys : lieu où abondent les genévriers
  • La Coulat : glissement de terrain

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Le château de Billens

La seigneurie de Billens comprenait au Moyen Age essentiellement le territoire de la commune actuelle, et avant 1239 encore toute la colline de Romont. La famille de Billens apparaît dans l’histoire au milieu du 12ème siècle. Anselme de Billens possédait certainement un château sur cette colline de Romont. Par mariage, Billens entra dans le patrimoine de la maison de Gruyère. En 1402, Rodolphe IV de Gruyère vendit la seigneurie de Billens au donzel Richard d’Illens, demeurant à Romont. De 1478 à 1539, la seigneurie passa à la famille Champion. Elle fut vendue en 1648 à François-Pierre de Gottrau ; elle demeura dans cette famille jusqu’en 1798. La dernière mention du château (plutôt une tour) de Billens situé près de l’église date de 1718. Il avait dû être un lieu de refuge pour les habitants du village en cas de danger. Le seigneur de Billens se fit construire alors une maison de campagne, à la mode du 18ème siècle, en dehors du village, et qu’on appela dès lors du nom pompeux de “château”. Il est incorporé dans le bâtiment de l’hôpital actuel.

L’église de Billens

Patron : saint Maurice. La paroisse de Billens est très ancienne. Une église existait déjà en 1228. Elle (ou une autre) a été agrandie en 1659. Cette église qui était en très mauvais état fut détruite en 1826. La nouvelle fut consacrée en 1831 ; elle a été complètement restaurée à la fin du 20ème vingtième siècle. Le dimanche 7 janvier 2001, Mgr D. Theurillat a consacré le nouvel autel. Les stalles qui provenaient de l’église abbatiale de la Fille-Dieu et qui avaient été placées dans l’église de Billens ont réintégré le monastère cistercien. Le maître-autel a a été entièrement retouché, le retable représentant St-Maurice, patron de la paroisse , a retrouvé sa primitive beauté. Monsieur Louis Sugnaux, sculpteur et ferronnier d’art à Billens, a créé un nouvel autel. Les évangélistes sont représentés sur ses quatre faces : Matthieu symbolisé par l’homme, Luc par le taureau, Jean par l’aigle et Marc par le lion. Chacune des faces peut être orientée vers l’assemblée, car l’autel mobile et éclairé de l’intérieur, peut pivoter. M. Sugnaux a encore réalisé la croix de procession et l’ambon. Les parties en bois de ce mobilier sont l’œuvre de Marc Jorand, un jeune ébéniste de Billens. M. Sugnaux avait encore exécuté l’année précédente l’éclairage de l’église.

Sugnaux électromécanique SA à Romont

A l’étroit dans ses locaux de Billens, le fabricant de robots pour soigner les meules de fromages a déménagé à Romont en 2002. L’entreprise occupe 26 personnes et produit, tous modèles confondus, entre 20 et 25 machines par an. Elles sont de plus en plus petites : le dernier modèle de robot, qui traite deux meules à la fois, a fait passer la machine de 4,10 m à 2,5 m de longueur. Quelque 700 clients utilisent aujourd’hui des machines Sugnaux, de la petite machine manuelle aux robots bourrés d’électronique. Les robots sont capables d’aller chercher les meules de fromage sur leur rayon, de les frotter et des les arroser de saumure. Ceci au rythme de 120 pièces à l’heure.

La transformation de l'HFR Billens

Après 18 mois de travaux, l'HFR Billens a accueilli ses nouveaux patients le lundi 19 janvier 2009. Agrandi et transformé au cours des années 1960, l'hôpital de Billens a vécu une profonde métamorphose en 2007-2008. Sur la face est du bâtiment, une nouvelle annexe a été construite. Elle abrite à son rez inférieur une salle de fitness et de gymnastique ainsi que deux bassins thérapeutiques, l'un de 12 x 6 m et l'autre de 2 x 3 m. Une bâtisse destinée aux fameuses cuisines à liaison froide a été aménagée à l'ouest du complexe. Tous les mets cuisinés sont immédiatement refroidis de manière très rapide (une baisse de 90 ° C à + 3 ° C en 90 minutes au maximum).Les plats se conservent durant 5 jours au maximum et ils gardent leurs saveurs, couleurs et éléments nutritifs.

L'ancienne cafétéria a été remplacée par une autre plus spacieuse et plus accueillante. Tout le site de Billens (HFR + RSG) en profitera. Les quatre étages ont été réorganisés pour offrir 33 chambres (12 à 2 lits et 21 à 1 lit. Ils abritent quelques espaces plus spécifiques : une salle de diététique et un appartement d'ergothérapie.

Près de 22 millions de francs ont été investis dans cette transformation.

Les missions du site de Billens sont les suivantes :

a) La réadaptation générale

La réadaptation générale fait suite à la phase aiguë d'un accident ou d'une maladie dans de nombreux domaines (traumatologie, orthopédie, rhumatologie, neurologie ou chirurgie).

b) La réadaptation cardio-vasculaire

La réadaptation cardio-vasculaire intervient après un événement cardiaque aigu ou dans les cas d'insuffisance cardiaque chronique et vise à permettre au patient de préserver ou reprendre une place aussi normale que possible dans la société.

c) La réadaptation respiratoire

La réadaptation respiratoire s'adresse aux patients atteints d'une maladie respiratoire chronique et vise à améliorer la tolérance à l'effort et la gestion de la maladie.

L’agrandissement de l’école du cycle d’orientation de Romont

Construite en 1975 dans le quartier d’Arruffens, l’école du cycle d’orientation de la Glâne a été agrandie en l’an 2000. A l’avenir, elle pourra accueillir 950 élèves. Ceux qui fréquentaient le CO durant l’année scolaire 1999 – 2000 ont participé à la décoration de la nouvelle aile de l’école. Tous ont fait un projet de médaillon (une soixantaine ont été retenus) pour la réalisation d’un vitrail en arc de cercle qui orne une grande verrière. L’œuvre a pour thème la paix symbolisée par l’arc-en-ciel. Elle a été financée par les Amis de Saint-Charles. Le budget de la nouvelle construction a été tenu : 10,5 millions de francs.

Une nouvelle laiterie à Billens

Née de la fusion des sociétés de laiterie de Billens, Hennens et Villaranon, la nouvelle fromagerie de Billens a été inaugurée au début octobre 2005. Le bâtiment a coûté 3,2 millions de francs, dont 900 000 francs environ pour l'équipement lié à la fabrication, Quelque 2,4 millions de kg de lait seront livrés chaque année à la fromagerie de Billens pour être transformés en 192 tonnes de gruyère, 25 tonnes de vacherin et 7 tonnes de spécialités, dont le fromage du patron, le guelin.

La nouvelle école de Billens-Hennens

Construite en six mois par l’entreprise Pittet Frères SA de Siviriez, la nouvelle école de Billens-Hennens a ouvert ses portes en septembre 1999. Edifiée au-dessus de l’abri PC inauguré en 1995, elle abrite trois salles de classe, une salle de travaux manuels, une salle d’appui, une salle des maîtres et un économat. Un superbe vitrail, réalisé par Jean-Pierre Demierre sur le thème du jeu et de la paix, orne le hall d’entrée. Le coût de la construction s’est élevé à 900 000 francs.

Agir dans la colère, c’est s’embarquer dans la tempête.

La maison du menteur prit feu, mais personne ne le crut.