Randonnées pédestres

19. Heitenried – Grasburg

  • Durée: 3h00
  • Longueur: 9 km
  • Dénivelé: 327 m
  • Région: La Singine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking proche du pont couvert de Sodbach, au bord de la Singine, entre Heitenried et Schwarzenburg.
  2. Traversez cet ancien pont couvert puis la grand-route et dirigez-vous vers le nord-est en direction des ruines de Grasburg, en passant par Torenöli (tronçon balisé jusqu'à Harris).
  3. Torenöli : tronçon du chemin St-Jacques, empierrement historique.
  4. Un sentier quelque peu abrupt vous conduit à Schlössli puis aux ruines de Grasburg (poste 1, pt 692).
  5. Descendez vers la Singine, traversez-la sur un deuxième pont couvert plus moderne puis montez à Harris par un sentier raide mais pittoresque (poste 2, pt 730).
  6. Après Harris, traversez le petit bois tout en quittant le chemin balisé. Allez tout droit ; ne partez pas à gauche vers Heitenried.
  7. A Walismatt, empruntez le 1er chemin à gauche ; il est gravelé jusqu'à l'entrée du hameau de Selgiswil (poste 3, pt 759).
  8. A la sortie de Selgiswil, passez sous un pont de grange et prenez immédiatement à gauche un joli sentier gravelé ou en terre battue pour atteindre le Magdalenaholz.
  9. Après avoir marché ~200 m dans cette forêt, montez à gauche par un escalier et passez devant un réservoir d'eau et deux petits oratoires.
  10. Descendez vers Heitenried en passant devant le château et l'église (poste 4).
  11. Traversez le village, en restant en amont de la route principale. Vous passez devant une très grande ferme.
  12. Dirigez-vous vers le nord-est sur le chemin balisé pour Sodbach.
  13. Au poste 5, pt 746, prenez le chemin de droite (ch. Saint-Jacques) qui vous conduit vers la route principale.
  14. Traversez-la prudemment et regagnez le parking par le chemin pédestre balisé pour Sodbach, en contrebas de la route.

Remarques

  • Vous pouvez aussi garer votre voiture après le pont de Sodbach, à gauche, sur sol bernois, au bord de la Singine. Il y a là beaucoup de place.
  • Au lieu de rentrer par Selgiswil, il est possible de prendre à Harris le petit sentier pour Hinter Schönfels. Vous vous dirigez ensuite (balisage Heitenried) vers la lisière est du Magdalenaholz que vous longez sur ~600 m pour descendre à gauche à travers le quartier de villas. Vous trouvez là, près du stand de tir, le chemin pour Sodbach. Le parcours serait raccourci d’une demi-heure.

Ref. carte: Schwarzenburg 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Heitenried

1 365 habitants le 01.01.2017

Le Grasburg

Il est considéré comme le plus impressionnant vestige de château du canton de Berne. Au Moyen Age, c’était une puissante forteresse proche d’un gué que les Romains utilisaient déjà pour le franchissement de la Singine. Le château de Schwarzenburg a été érigé au 16ème siècle pour remplacer celui de Grasburg. Le plus ancien édifice de Schwarzenburg est la chapelle Maria Magdalena avec son clocher conique qui semble venu d’ailleurs et son toit de bardeaux.

Le château de Schönfels

Une branche de la famille des seigneurs de La Roche s’établit vers 1220, en territoire bernois, sur la rive droite de la Singine, non loin de Grasburg. Elle germanisa son nom et s’appela dès lors von Schönfels, de Belleroche. Le château aurait été détruit par les Bernois au cours de la guerre de Gümmenen en 1332. Les Schönfels se transportèrent alors sur la rive gauche de la Singine, où ils construisirent un nouveau château, en face de Grasburg, à quelque 2 km de Heitenried. Un hameau se forma à l’abri de ce château. Aujourd’hui, il ne reste du château que le puits et un pan de mur.

La rénovation de l'église Saint-Michel à Heitenried

La rénovation de l'ancien lieu de culte s'est terminée en 2005. Des peintures du 15ème siècle ont été mises au jour dans son chœur. Les décorations sculptées en bois de la voûte sont très originales. La représentation d'un Jugement dernier dans le chœur exprime les craintes et les espoirs de l'époque. Cette restauration a nécessité un travail de fourmi impliquant les compétences de spécialistes. Le grand défi : éviter que les fameuses peintures ne se décollent en même temps que les enduits qui leur étaient superposés. Julian Jams a géré l'opération en collaboration avec l'école de restauration de Berne. Le bâtiment est devenu la maison des sociétés et de la culture de la commune.. Le chœur servira de salle de conférences. La nef peut accueillir un banquet de 120 couverts. Au sous-sol, une salle d'une quarantaine de places est destinée à des assemblées plus restreintes. Coût total des travaux : 2,75 millions de francs.

Un nouvel oratoire à Heitenried

Les centaines de pèlerins qui traversent chaque année le canton de Fribourg sur le chemin de Saint-Jacques ont désormais un nouveau lieu de recueillement entre Heitenried et Tavel. Inauguré en juillet 2006, le petit oratoire abritant une statue du saint a été imaginé par le curé Thomas Sackmann. Il a été érigé grâce au soutien de l'Association des amis du chemin de Saint-Jacques et de l'Association culturelle de Heitenried – Saint-Antoine. Les travaux ont coûté Fr. 8000.-, et la commune a mis le terrain à disposition.

Découvertes archéologiques

Plusieurs nécropoles à trois tumuli de Hallstatt (de -800 à -500) ont été découvertes dans le Magdalenaholz près du village de Heitenried.

Un gîte pour les pèlerins à Heitenried

En 2009, Klaus Augustiny, psychologue retraité, a acheté l'ancienne fromagerie du village d'Heitenried, située à 2003 km de Santiago de Compostela. Après avoir rénové le bâtiment, aménagé un joli dortoir de huit lits, des douches et une cuisine, il a pu accrocher l'enseigne "Pilgerherberge". L'auberge facture 20 francs par nuit (si l'on est en possession du Credencial, le passeport des pèlerins), 17 fr pour le repas du soir et 7 fr pour le petit déjeuner. Klaus Augustiny et son épouse Frieda ont parcouru à pied, en tronçons répartis sur plusieurs années, la totalité du chemin de Saint-Jacques.

Qui te craint en ta présence te nuit en ton absence.

Etre isolé du reste des hommes, c’est se sentir inutile. Se sentir inutile est pire encore que de se sentir coupable.

Charles-Ferdinand Ramuz