Randonnées pédestres

22. Carignan – Missy

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 10.98 km
  • Dénivelé: 104 m
  • Région: La Broye
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du musée de Vallon.
  2. Cheminez ~200 m sur la route de Vallon et prenez à gauche le sentier en bordure du Laret.
  3. Au bout d'~1,5 km, vous arrivez au biotope des Combettes (poste 1), petit crochet à droite pour le trouver.
  4. Revenez sur vos pas et poursuivez vers Gletterens, direction nord-ouest, jusqu'au carrefour (pt 482, poste 2).
  5. Cheminez vers le nord-est, traversez la route Carignan – Gletterens pour arriver au terrain de football.
  6. A cet endroit, tournez à droite (ch. rectiligne) vers Vallon.
  7. A Vallon, au 1er carrefour, partez à gauche sur ~250 m. Vous arrivez à un 2ème carrefour (poste 3).
  8. Allez vers le sud-est, direction Missy.
  9. Vous arrivez au milieu du village, en face d'une ancienne chapelle devenue poste. Traversez la route de 1ère classe et cheminez vers le sud-est (~500 m) jusqu'à la Petite Glâne (pt 439, poste 5).
  10. Traversez la rivière et marchez à droite vers Le Chaffard.
  11. ~250 m après Le Chaffard, traversez une nouvelle fois la Petite Glâne.
  12. Vous vous trouvez sur un beau chemin goudronné puis gravelé qui vous conduit à Ressudens-Dessous (pt 442).
  13. Dirigez-vous vers l'église (pt 447, poste 6) par un petit sentier goudronné en bordure de rte. Pour visiter le temple, demandez la clé au secrétariat communal de Grandcour.
  14. Montez vers Fin de Ressudens (pt 464, poste 7) et empruntez à droite le petit sentier herbeux qui vous ramène à Carignan.

Remarque

Le sentier entre Carignan et Gletterens peut être boueux par temps de pluie. Choisissez plutôt un temps sec et la belle saison qui vous permettra d'admirer les nombreuses cultures.

Ref. carte: Payerne 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Vallon

412 habitants le 01.01.2017

Gletterens

1 033 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • La Chaucisse : terrain foulé, probablement chemin
  • Chesard : parcelle réservée à la construction, parfois maison avec son emplacement ou encore place où se trouve une maison démolie
  • Chevrillère : étable ou pâturage pour les chevreaux
  • Rin : cours d’eau
  • Fontanelle : source est le sens premier de ce mot
  • Les Eterpis : terrain défriché

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

L’église de Carignan (jadis Dompierre-en-Vully et aussi Dompierre-le-Grand)

Patron : saint Pierre, auquel on ajoute parfois saint Paul. L’église appartenait au couvent de Payerne, possession attestée en 1223 ; puis, en 1512, elle fut annexée au clergé d’Estavayer. Le choeur, à deux travées très étroites, est du 13ème siècle. La belle fenêtre gothique de l’abside, malheureusement obstruée à l’intérieur, se voit, de l’extérieur, à grande distance. Les trois autels ont été consacrés une nouvelle fois en 1640. Le principal présente trois statues, assez émaciées, de saint Pierre, saint Paul et saint Jean l’évangéliste. On a exhumé, en dessous et autour de l’élise de Carignan, plusieurs sarcophages. En 1804, l’église tombait en ruines. Grâce à diverses générosités, la nef a été, en 1921, ornée de quatre beaux vitraux dus à M. Cattani ; un cinquième, de sainte Cécile, se trouve à la tribune. En 1936, sous la direction de M. Dumas, la nef a été repourvue d’une voûte centrale de caractère ogival.

L’église de Ressudens

L’église réformée (Notre-Dame) a été construite au 13ème siècle sur un sanctuaire du Haut Moyen Age (400 - 800). L’édifice est de forme rectangulaire ; son clocher médiéval est au nord de la façade. Dans le choeur de l’église on a découvert en 1922 un important cycle de fresques, le plus complet conservé dans le canton de Vaud. Ces fresques figurant des scènes de la vie du Christ et de la Vierge furent exécutées en 1376 aux frais de Guillaume de Grandson.

Une sculpture à la plage de Gletterens

Le 6 septembre 2011, une œuvre d’art a été inaugurée sur la plage de Gletterens. Réalisée par l’artiste fribourgeois Jean-Marc Schwaller, la sculpture « Jeux d’eau » se décline en cinq panneaux de verre sur lesquels évoluent des personnages. Cette œuvre d’art marque l’aboutissement des travaux d’aménagement du nouveau port de Gletterens ainsi que de la capitainerie, effectués entre 2008 et la fin 2009. Ce projet a permis la construction de 300 places d’arrimage ainsi que d’un cheminement piétonnier en bois, sur pilotis. La sculpture a coûté un peu moins de 100 000 francs et le prix de l’ensemble des travaux s’est élevé à 7 millions de francs.

Le nouveau port de Gletterens

Le nouveau port de Gletterens a été inauguré en septembre 2009. Il est parfaitement intégré à la réserve naturelle des Grèves d'Ostende, au cœur de la Grande Cariçaie. La commune de Gletterens s'est engagée à respecter ce site naturel. Ses autorités souhaitent que ce lieu reste propice à la balade et au repos.

Découvertes archéologiques

Vallon, Epoque romaine (de 0 à 400)

La villa romaine de Vallon se compose de trois bâtiments formant un L de 160 m de long par 20 m de large, flanqué d’un portique à colonnade et comportant deux magnifiques mosaïques ainsi qu’une quarantaine de pièces dont certaines étaient peintes. La fin du 3ème siècle montre une rupture importante dans l’évolution de la villa qui est affectée par un violent incendie. Durant le Haut Moyen Age, les murs des bâtiments seront démontés et feront place à une construction légère ; quatre tombes, dont l’une viendra perforer le tapis de la mosaïque de la Venatio, sont implantées sur les vestiges. La première mosaïque - la plus grande conservée à ce jour dans notre pays - nous fait assister à une venatio, c’est-à-dire une chasse dans l’amphithéâtre, tandis que la deuxième met en scène Bacchus, dieu du vin et de l’art dramatique.

Des canalisations en bois deux fois millénaires mises au jour à Vallon

En août 2008, le Service archéologique de l'Etat de Fribourg a découvert à Vallon une série de conduits creusés dans des troncs de sapin blanc presque deux fois millénaires. Cette découverte est exceptionnelle tant pour sa qualité de conservation que pour la date à laquelle les bois ont été façonnés. L'abattage du tronc de l'échantillon analysé date de l'hiver 32 à 33 de notre ère. Une humidité ambiante élevée et constante a permis la parfaite préservation de la structure du bois. Le petit diamètre de l'orifice laisse à penser qu'il s'agissait d'une canalisation d'adduction d'eau, par exemple pour des fontaines, courantes dans les jardins romains.

Le Musée de Vallon

Le musée romain de Vallon a été inauguré le 28 octobre 2000. Les mosaïques (La Venatio et Bacchus et Ariane), les statuettes du laraire (autel domestique) de même que l’ensemble des peintures murales, les arcades, le portique, la maquette des bâtiments au 50ème en constituent les éléments les plus intéressants.

Le véritable ami est celui à qui on n’a rien à dire. Il contente à la fois notre sauvagerie et notre besoin de sociabilité.

Tristan Bernard

Enfin Malherbe vint, et, le premier en Frnce,

Fit sentir dans les vers une juste cadence.

Nicolas Boileau