Randonnées pédestres

23. Cully – Grandvaux

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 7.66 km
  • Dénivelé: 295 m
  • Région: Lavaux
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le grand parking proche de la gare de Cully.
  2. Dirigez-vous vers le nord, à gauche de la ligne de chemin de fer. Vous êtes bientôt sur le chemin de Champaflon, puis sur celui de Plan-Pérey.
  3. Lorsque vous arrivez à un miroir de circulation, montez à gauche vers Riex (poste 1 au carrefour du village).
  4. A Riex, empruntez la rue du Collège. Un peu plus haut, allez à droite en direction du Domaine des Granges. Plus loin, poursuivez encore à droite sur la route de Chanoz-Lussy.
  5. Passez sous le pont de la ligne de chemin de fer (poste 2) et cheminez à plat vers la gauche sur ~400 m.
  6. Montez à droite vers l’autoroute. Passez sous l’autoroute (poste 3). ~200 m plus loin, partez vers la gauche sur le chemin de la Merle. A la fin du ch., descendez à gauche en direction de Chenaux, un charmant hameau. Restez sur le chemin de gauche. Ne prenez pas le raccourci à droite.
  7. Traversez la route de 2ème classe (poste 4 au car.) et marchez sur le chemin de Baussan vers Grandvaux. Le poste 5 se trouve au manoir de Baussan.
  8. Le sentier des Grands Jardins vous fait descendre à Grandvaux (superbe village :maisons anciennes, parcours balisé à travers le village, belles places, etc). Le poste 6 est au restaurant avec tour.
  9. Quittez Grandvaux en montant légèrement vers le sud. Vous parvenez à la route pour Lausanne. Longez-la sur ~300 m.
  10. Quittez-la et partez à gauche vers Aran (ch. des Treize Vents).
  11. Aran est un charmant hameau que vous pouvez visiter (poste 7 au parking des Mariadoules) avant de descendre par le chemin des Mariadoules sur Villette (poste 8 au 1er carrefour à l’entrée duvillage).
  12. Un beau chemin presque plat vous ramène au grand parking de Cully.

Ref. carte: Lausanne 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Bourg-en-Lavaux

5 290 habitants le 31.12.2016

Communes ayant fusionné :

  • Cully
  • Grandvaux
  • Villette
  • Riex
  • Epesses

Lieux-dits

  • Grandvaux : sol graveleux
  • Chenaux : canal d’amenée d’eau au moulin, ou conduite de bois pour l’irrigation
  • La Bahyse : forêt de hêtres
  • Lavaux : vallon au-dessus de Lutry qui a donné son nom à la région

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

Rivières

La Lutrine vient des hauteurs de La Croix-sur-Lutry et se jette dans le lac à Lutry.

Le Champaflon passe à Riex.

Le Ruisseau d’Enfer coule près d’Epesses.

Le Forestay vient de la région de Puidoux et traverse Chexbres. Il se jette dans le lac à Rivaz.

Résumé historique sur Lavaux, d’après le magnifique livre “Lavaux, vignobles en terrasses”

Depuis 2007, Lavaux figure au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble formé par le coteau viticole de Lavaux, le lac et la chaîne des Alpes, visible d'un même regard, compose un paysage d'une exceptionnelle beauté. Plus de mille bâtiments de Lavaux sont protégés. La plupart des localités figurent au patrimoine national. De grandes maisons vigneronnes sont implantées en dehors des localités : le Clos-des-Moines, le Clos-des-Abbayes et la tour de Marsens dans le Dézaley, la maison des Faverges et celle du Burignon en dessus de Saint-Saphorin, le château de Glérolles entre Rivaz et Saint-Saphorin.

Le risque le plus important pour Lavaux se situe dans une éventuelle dégradation de son économie viticole, laquelle entraînerait une avancée de l'urbanisation au détriment des terrains voués à la vigne. Le vignoble est implanté sur des pentes parmi les plus escarpées de tous les terroirs viticoles du monde, grâce à des terrasses (charmus) qui s'intègrent à la géologie particulière des lieux. Il a fallu construire des murs qui descendent jusqu'au lac et qui permettent de maîtriser la déclivité, de réduire la pente parfois abrupte du terrain et, par conséquent, de freiner la vitesse d'écoulement des eaux de surface et de retenir la terre.

Qui est à l'origine de ces travaux gigantesques? Ce sont les moines. Au Moyen Age, ce territoire appartenait aux évêques successifs de Lausanne. Ils ont fait venir de Bourgogne des moines pour implanter la vigne sur ces coteaux abrupts. Les moines se sont mis à construire des murs. Les évêques de Lausanne octroient des zones précises aux couvents naissants des cisterciens d'Hauterive (vers 1138), de Hautcrêt (1141) et de Montheron (1142). Ils encouragent les moines prémontrés d'Humilimont (vers 1148)à s'installer à Dézaley-Marsens, Ogoz, Rueyres et Burignon. Cette forte présence des moines va donner une dynamique extraordinaire à l'essartage et au terrassement de la région de Lavaux. Pour améliorer ses revenus, le vigneron-tâcheron doit être un paysan qui a du bétail et qui tire profit des zones boisées et à pâture sur les hauts de Lavaux.

En 1536, les Bernois s'emparent du pays de Vaud. Grâce aux bonnes relations entre Fribourg et Berne, les couvents fribourgeois conservent leurs propriétés. En 1848, le Grand-Conseil fribourgeois supprime le monastère d'Hauterive. Les vignes qui lui appartiennent reviennent à l'Etat de Fribourg. Les vignes d'Ogoz deviennent propriété du Collège St-Michel.

En 1851, le mildiou attaque la vigne. L'oïdium fait son apparition en 1880. En 1886, le phylloxéra, un redoutable puceron, arrive d'Amérique. Dès lors, il faut observer la vigne et la sulfater. La polyculture a vécu. Les derniers vergers disparaissent progressivement des domaines viticoles, alors que les porcs, les vaches et les moutons s'éclipsent des villages vignerons. Le vigneron qui doit soigner sa vigne n'a plus le temps de s'occuper du bétail.

Peu à peu, vignes et prés sont grignotés par l'urbanisation en marche. Le prix des terrains s'envole. En 1977, Franz Waeber lance son initiative pour sauver Lavaux. Dans les années 1970, la construction de l'autoroute entraîne un remaniement parcellaire d'envergure.

Le principal cépage de Lavaux est le chasselas. Il nous vient de France où ce raisin fut produit en grand dès 1750. D'autres cépages, notamment des rouges, sont aussi cultivés à Lavaux. Parmi eux, le pinot noir, le gamay, le gamaret, le garanoir et le merlot.

La région de Lavaux se subdivise en plusieurs appellations

  1. Lutry 73 ha (au nord-est de Lutry)
  2. Villette 176 ha (entre Lutry et Cully, y compris Grandvaux)
  3. Epesses 134 ha (Riex et Epesses)
  4. Calamin (cru) 16 ha (au sud d'Epesses, au bord du lac)
  5. Dézaley (appel. et cru) 54 ha (entre Epesses et Rivaz)
  6. Saint-Saphorin 128 ha (de Rivaz à Corseaux)
  7. Chardonne 121 ha (y compris Corseaux et Corsier)

Les soleils de Lavaux (Jean Rosset)

Lavaux est comblé : trois soleils l'illuminent. Le soleil d'en-haut est ardent et généreux. Le soleil d'en-bas est réfléchi par le miroir du lac. Le soleil des vieux murs de pierre restitue pendant la nuit sa chaleur accumulée le jour.

Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui.

La Bruyère

Le crayon est la seule créature qu’on soit en droit de juger sur la mine.

Le Dalaï-Lama