Randonnées pédestres

24. Plasselb – Plaffeien

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 9.32 km
  • Dénivelé: 256 m
  • Région: La Singine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking situé à ~100 m au sud-est de l'église, à droite, en arrivant depuis Chevrilles.
  2. Redescendez jusqu'à la route principale et partez sur le chemin de droite.
  3. A ~100 m, montez à gauche (Gässli).
  4. Au sommet de la montée, n’allez pas à droite vers Ober Tschüppleren (cul-de-sac).
  5. Continuez tout droit et passez plus loin à droite d'une ferme avant d'arriver au carrefour en lisière (poste 1).
  6. Descendez vers Unter Tschüppleren et traversez le ruisseau (Tütschbach) vers la droite.
  7. Vous arrivez à Plötscha (car. au pt 860, poste 2).
  8. Il n'y a qu'à poursuivre jusqu'à l'église de Planfayon (poste 3).
  9. Traversez la cour de récréation de l'école pour monter par un joli sentier en direction de Berg et son quartier de villas.
  10. Allez jusqu'au carrefour (pt 933, poste 4) pour prendre à gauche le chemin vers Buechenchäppeli (sans y aller).
  11. Après ~300 m (poste 5), montez à gauche.
  12. Contournez la 1ère ferme par la droite et poursuivez votre chemin jusqu'à Neuhaus (pt 973, poste 6).
  13. Il ne reste plus que la descente vers Plasselb. Presque à mi-parcours, n’oubliez pas d'emprunter à droite un joli sentier balisé qui vous fait quitter le goudron.

La région

Communes et fusions

Plasselb

995 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (1971) :

  • Plasselb
  • Neuhaus
Plaffeien

1918 habitants le 31.12.08

Oberschrot

1069 habitants le 31.12.08

Brünisried

595 habitants le 31.12.08

Lieux-dits

  • Planfayon : terrain plat avec des hêtres

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

La Gouglera fait peau neuve

En l’an 2000, l’Institut de la Gouglera à Chevrilles a investi 5 millions de francs dans la réfection de ses murs.Propriété des Soeurs d’Ingenbohl (SZ), la première construction a vu le jour en 1910. Elle avait été remplacée par un nouvel édifice en 1969. L’école compte actuellement une centaine de jeunes filles âgées de 13 à 17 ans. Quatre-vingts élèves sont internes et 20 externes. La Gouglera dispense les cours du programme des trois années du Cycle d’orientation. Les élèves ont aussi la possibilité d’accomplir une dixième année de scolarité en langue allemande pour les Romandes et en français pour les Alémaniques.

La Gouglera ferme ses portes

En 2007, le célèbre internat bilingue fermera ses portes. Les jeunes filles qui le fréquentent actuellement pourront toutefois y achever leur formation scolaire, grâce à une cessation d’activité échelonnée. Les Sœurs d’Ingenbohl ne sont plus assez nombreuses ni assez jeunes pour assurer la relève du corps enseignant. D’autre part, la rentabilité de l’établissement n’est plus assurée. Le couvent d’Ingenbohl doit injecter chaque année quelque 400 000 francs pour le bon fonctionnement de l’école. Les locaux pourraient peut-être accueillir un jour le CO de Planfayon, à l’étroit dans ses murs.

Le nouveau centre de La Gouglera

En 2007, Beat Fasnacht a racheté les immeubles qui abritaient l'internat pour jeunes filles de l'Institut Saint-Joseph, en vue d'ouvrir un centre de formation pour l'entrée dans la vie professionnelle. En 2009, ce centre héberge une trentaine d'adolescents venus de la partie germanophone du canton de Fribourg. Ces jeunes qui se heurtent à des difficultés dans leur quête d'une place de travail peuvent y apprendre une quarantaine de métiers. Quelques participants suivent le programme "Adiposité", réservé aux jeunes obèses. M. Fasnacht possède plusieurs sociétés. Il les a rapatriées à la Gouglera où elles louent une partie de l'édifice. Le Service public de l'emploi (SPE) a mandaté le centre pour organiser le Semestre de motivation (SeMo). Des personnes retraitées vivent également à La Gouglera où leurs compétences peuvent être mises au service de la communauté.L'institution possède également à La Gouglera une ferme qui compte 130 vaches. Les résidents profitent d'un cadre idyllique, de la forêt, du jardin, du grand air et des places de sport. Monsieur Fasnacht a créé un centre qui repose sur les valeurs bibliques et chrétiennes. Il estime qu'il faut mettre, non pas le capital, mais l'homme au centre des préoccupations économiques. Quarante-cinq collaborateurs travaillent au centre de La Gouglera.

La restauration de la plus ancienne maison en bois de la Singine

Grâce à la solide volonté et à l’huile de coude de son propriétaire Hans-Peter Riedo, une ferme bâtie entièrement en bois en 1622 à Neuhaus (Plasselb) est en cours de restauration (en 2000). Un travail de longue haleine qui s’apparente à une démarche de musée, estime-t-on au Service cantonal des biens culturels.

L’entreprise Extramet à Planfayon

L’entreprise Extramet, à Planfayon, a été fondée en 1980. En 2004, elle emploie 140 personnes. Sa spécialité : la confection de barres et de tubes en métal dur. Obtenus à partir d’un mélange de tungstène et de cobalt, ces produits sont principalement destinés à la confection d’outillage (fraiseuses, perceuses) destinés aussi bien à l’industrie automobile qu’à la médecine dentaire. Extramet exporte 80 % de sa production.

L’entreprise Extramet s’est agrandie

Plus gros employeur de Haute-Singine avec ses 160 collaborateurs, Extramet SA, entreprise de pointe spécialisée dans la fabrication de métal dur, a inauguré son nouveau bâtiment à Planfayon le 11 décembre 2008. Relié à l'ancien site de production par un tunnel passant sous la route, il a coûté 7,5 millions de francs.Il s'agit du quatrième et plus important agrandissement dont bénéficie l'entreprise depuis sa fondation en 1980. Extramet sera en mesure de confectionner quelque 700 tonnes de métal dur par an, contre 400 aujourd'hui. Conçue par l'architecte Beat Baeriswyl, la nouvelle construction se veut respectueuse de l'environnement. Plusieurs millions de francs ont été investis pour installer un chauffage à distance récupérant la chaleur générée par le site de production.

L'incendie de Planfayon et d'Oberschrot

Le 31 mai 1906, Oberschrot et Planfayon ont été la proie des flammes. Le feu est parti du hameau de Ried, à 900 m de Planfayon. Le vent soufflait en tempête ce jour-là. Il a transporté des braises, éventuellement des tavillons incandescents jusqu'au village dont les toits de chaume se sont enflammés. 51 bâtisses (dont l'église) ont été anéanties (15 à Oberschrot et 36 à Planfayon). 274 personnes se sont retrouvées sans toit.

Généralement, les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu.

Jean-Jacques Rousseau.

Le vrai trésor de l’homme est la verte jeunesse,

Le reste de nos ans ne sont que des hivers.

Pierre de Ronsard