Randonnées pédestres

36. St-Aubin – Delley

  • Durée: 2h20
  • Longueur: 8.5 km
  • Dénivelé: 130 m
  • Région: La Broye
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du château de St-Aubin, près de l'église.
  2. Une visite à l'église de St-Aubin s'impose. De style gothique, elle a été construite au début du 16ème s.
  3. Dirigez-vous vers le nord en passant à gauche de l’église. Allez d’abord jusqu’à la belle fontaine.
  4. ~200 m après la fontaine, obliquez à droite vers le chemin de la Bahise (poste 1 au carrefour du pt 478).
  5. Le hameau des Friques est en face de vous. Il serait bien difficile de trouver la limite entre ce petit village et la localité vaudoise de Villars-le-Grand.
  6. Allez jusqu'à la chapelle (poste 2) du hameau fribourgeois puis continuez sur la route de 3ème classe vers Delley (direction nord-ouest). C’est la Route de la Côte-aux-Moines.
  7. Au 2ème carrefour (~800 m après la chapelle), quittez cette route vers la gauche pour un chemin agricole exempt de circulation. Au bout de 250 m, virez à droite, direction nord-ouest.
  8. Vous arrivez bientôt au giratoire (pt 501, poste 3).
  9. A Delley, faites un petit crochet jusqu’à l’église (beaux vitraux de Jean-Pierre Demierre) par la route de Portalban. Poursuivez ensuite vers le sud. Vous arrivez dans le quartier de Farvageux (poste 4 au carrefour du pt 502).
  10. Montez à gauche vers le sud-est pour atteindre le poste 5 (car. avec croix de chemin au pt 511).
  11. Faites 20 m sur la route de 2ème classe et tournez vers la droite (beau chemin agricole).
  12. Il vous conduit au poste 6 (car. près d'une halle à volaille).
  13. Direction plein sud, vous rentrez à St-Aubin. Au village, restez sur la route principale (trottoir). Elle vous ramène au château.

Remarque

Faites cette randonnée à la belle saison (magnifiques cultures à perte de vue). Voyez les photos.

La région

Communes et fusions

St-Aubin

1372 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (1991) :

  • St-Aubin
  • Les Friques
Delley-Portalban

848 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (2005) :

  • Delley
  • Portalban

Lieux-dits

  • La Coulat : glissement de terrain, éventuellement petit ruisseau.
  • Etrey : endroit encaissé, parfois pièce de terre allongée.
  • Bahise : forêts de hêtres.
  • La Sablonière : terre sablonneuse.
  • Farvageux : forge.
  • La Léchière : terrain envahi de laîches ou carex, donc très humide.
  • La Verne : bosquet ou taillis d’aune.
  • La Vuette : endroit d’où l’on voit loin, point de vue.

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

Le château de St-Aubin

Le château de St-Aubin a été édifié en 1631 par Louis Vallier, seigneur de St-Aubin. La commune l’a acheté en 1848 pour en faire son école primaire. Vers la fin des années 1990, les élèves se sont installés dans la ferme du château transformée en école. Le château a été totalement restauré ; il a maintenant fière allure avec ses élégantes tourelles qui avaient été abaissées afin de diminuer les frais d’entretien. Les nombreux locaux sont occupés par le Conseil communal, l’administration communale, les sociétés de chant et de musique . Dans les combles, l’espace Louis Vallier(une salle pouvant contenir 200 personnes) révèle une splendide poutraison, semblable à celle d’une coque de bateau retournée. La rénovation de l’édifice a coûté 3,6 millions.

L'église de Saint-Aubin

Le plus ancien texte conservé qui nous parle de l'église de Saint-Aubin est de la fin du 11ème siècle, mais la paroisse doit remonter au début du 7ème siècle. Les collateurs de cette église furent successivement l'évêque de Lausanne, le gouvernement de Fribourg et le Chapitre de St-Nicolas. L'église gothique de St-Aubin est, extérieurement et intérieurement, l'une des plus intéressantes et des mieux conservées de la campagne fribourgeoise. Elle est fortement désaxée pour symboliser la tête, inclinée sur le côté, du Christ en croix. Elle remonte au 16ème siècle (1516 – 1519). Le chœur comprend trois belles fenêtres adjacentes avec des vitraux aux teintes chaudes et aux lignes élégantes créés par Henri Broillet en 1923-24. A gauche de l'autel se dresse encore, finement sculptée, la niche où l'on conservait les Saintes Espèces. Les nervures des voûtes, fortement accentuées, sont en pierre de Neuchâtel. Celles de la nef retombent sur des colonnes sans chapiteaux, dont le fût est en pierre d'Hauterive et le dessus en molasse, comme le bas des nervures elles-mêmes. L'église de St-Aubin a été, de 1949 à 1951, l'objet d'une importante et heureuse rénovation, dirigée par les architectes Rosset et Matthey. Le clocher avec sa flèche effilée, date de 1630. Le baptistère comprend, au milieu, une vasque en grès, contre laquelle s'appuient, tels des cariatides, les quatre évangélistes qu'avait sculptés Antoine Claraz pour une chaire actuellement remplacée par un ambon plus simple. Les voûtes sont faites de petites pierres de tuf alignées très régulièrement. Oscar Cattani a retenu les effigies des apôtres placées au-dessus des fenêtres. Découverte à la tribune, une conversion de saint Paul a été délicatement transportée au chœur. La porte du tabernacle est de Claraz. Les deux belles statues de Hans Geiler : saint Aubin et saint Jacques ont été rafraîchies et placées, la première à droite à l'entrée du chœur et l'autre au fond de l'église. Surmontés d'une fresque d'Oscar Cattani, les deux autels latéraux sont maintenant encastrés dans la muraille. Les petits sujets du chemin de la croix sont dus à Carlo Grisoni de Bulle.

Découvertes archéologiques

Delley, Le Néolithique (de -4000 à -2000)

Du matériel typique de la civilisation de Cortaillod a été trouvé au 19ème siècle à Delley/Portalban.

Delley, Age du bronze (de -2000 à -800)

Un centre important de fabrication d’objets en bronze se trouvait à Delley/Portalban.

St-Aubin, Epoque romaine (de 0 à 400)

L’église de St-Aubin a été édifiée sur des ruines romaines. Plusieurs villae romaines ont été construites à St-Aubin.

La distillerie de Saint-Aubin

La distillerie de Saint-Aubin a vu le jour en 1919. Elle fête donc cette année (2009) son nonantième anniversaire. En 90 ans, l'arboriculture a perdu de son importance, mais de très nombreux clients sont pourtant restés fidèles à cette petite entreprise. Ils proviennent de 260 communes et de 9 cantons. Ils apprécient de pouvoir amener leurs fruits, de les voir bouillir et de repartir avec leurs bonbonnes de goutte. En moyenne, 20 000 litres d'eau-de-vie (entre 42 et 43°)sont produits chaque année à Saint-Aubin. Depuis qu'elle a obtenu l'AOC, la poire à botzi a la cote. La saison de distillerie se termine par la gentiane pour des clients de l'Arc jurassien. L'alambic de St-Aubin est en vacances entre la mi-mai et la fin août.

Je ne trempe pas ma plume dans un encrier, mais dans la vie.

Blaise Cendrars

Le style est une façon très simple de dire des choses compliquées.

Jean Cocteau