Randonnées pédestres

44. Le Crêt – La Mosse d’en Bas – Le Crêt

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 6.5 km
  • Dénivelé: 98 m
  • Région: La Veveyse
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking communal de Le Crêt.
  2. Dirigez-vous sur la route de La Joux jusqu'à Grange à Brelan (poste 2 au carrefour du pt 914
  3. Bifurquez à droite pour aller rejoindre la route de 1ère classe Bulle – Oron (poste 3).
  4. Cheminez ~120 m sur cette rte, direction Bulle, et traversez-la pour vous rendre au parking de la Mosse d'en Bas, à ~120 m au sud de Sur Magnin (poste 4).
  5. Découvrez librement le magnifique sentier de la Mosse d'en Bas (tourbière) et le sentier "A Tire-d'Aile" qui lui vous donnera de nombreux renseignements sur les oiseaux et la forêt.
  6. Revenez au sud-ouest du bois de Ban. Empruntez-y le petit sentier qui rejoint rapidement la route de 2ème classe Grattvache – Le Crêt.
  7. Au bout d'~600 m (direction Le Crêt), vous arrivez au carrefour du pt 897 (poste 5).
  8. Une légère montée vous ramène au parking.

La région

Communes et fusions

La Verrerie

1040 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné (2004) :

  • Grattavache
  • Le Crêt
  • Progens

Lieux-dits

  • *La Mosse * : terrain humide, marécageux. Il semble qu’à l’origine ce soit un lieu moussu.
  • La Sauge : saule, arbre se développant essentiellement dans les sols humides et le long des rivières ; bosquet de saules
  • Le Raffort : four à chaux ; le calcaire calciné donne la chaux vive, très employée autrefois dans la construction.
  • Le Jordil : verger, jardin.
  • *La Neirigue * : eau noire
  • *Le Flon * : cours d’eau (du latin « flumen »)

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

Eglise de Le Crêt

Patron : saint Loup, évêque de Troyes. Le Crêt faisait partie anciennement de la paroisse de St-Martin. Une chapelle fut construite en 1657. La paroisse existe depuis 1664. Grattavache en fait partie depuis 1666 et Les Ecasseys depuis 1848. L’église fut refaite en 1754. L’église actuelle date de 1889. Sa façade est en pierre de taille ; son clocher est très élancé. Les piliers sont bas ; les chapiteaux sont peu développés en hauteur mais par contre très larges. Le maître-autel, en marbre blanc, est gothique. La chaire ainsi que les autels latéraux sont en chêne avec sculptures et c’est M. Esseiva de St-Martin qui a taillé la table sainte. Au sommet droit de la nef, on a adossé un ancien calvaire qui a été polychromé par Faravel.

Une nouvelle buvette au Crêt

En 2006, une buvette a été ouverte au Crêt, à l'est de la forêt de Ban, à quelques centaines de mètres des deux sentiers didactiques. Elle abrite une magnifique poya sculptée dans le bois. De grandes baies vitrées offrent une vue sur les Préalpes fribourgeoises. La buvette des Obassières (Aubachères) est tenue par une maman et ses deux filles.

Le clocher du Crêt s’offre un lifting en 2001

Avoisinant les 50 m, le clocher de l’église du Crêt est l’un des plus hauts du canton. Les outrages du temps ont eu raison de sa couverture en ardoise et d’une partie de sa charpente.Il a été entièrement rénové en 2001. La facture s’est élevée à 200 000 francs.

La tourbière de Le Crêt

La tourbière de la Mosse d’en bas à Le Crêt livre ses secrets au public depuis le mois de mai 1999. On y a aménagé un sentier qui met en valeur ses trésors tout en préservant ses zones sensibles. C’est un réel plaisir de marcher sur une épaisse couche de copeaux qui tapisse un fond de rondins. La tourbière de Le Crêt est née, il y a 10 000 ans, au sortir d’une période de glaciation. Une tourbière croît d’un millimètre par an. Ce milieu étant très acide et pauvre en éléments nutritifs, il n’y pousse que des plantes spécifiques : le rossolis (rosée du soleil), appelé aussi drosera (plante carnivore), la laiche à longs rhizomes (rarissime en Suisse), les sphaines (mousses dont la décomposition concourt à la formation de la tourbe). Les myrtilles et les airelles prospèrent aussi dans ce milieu peuplé d’insectes et d’oiseaux. Des panneaux explicatifs, placés tout le long du parcours, renseignent les promeneurs avides de connaissances. Les personnes fatiguées peuvent reprendre haleine sur des bancs judicieusement installés. Tandis que vous admirerez les animaux de nos forêts sculptés à la tronçonneuse par M. Jean-Pierre Brodard de Cerniat, de vrais écureuils vous nargueront au bord du sentier.

Le sentier "A Tire-d'Aile"

Quatre ans après son chemin des tourbières, Le Crêt (La Verrerie) a inauguré, en 2004, dans le même secteur, au bois de Ban, un sentier forestier baptisé « A Tire-d’Aile ». Ce parcours didactique et ludique se découvre à travers les yeux des oiseaux, dont plus de 40 espèces ont été observées dans la région : héron cendré, canard colvert, martinet noir, troglodyte mignon, grive litorne, gobe-mouches gris, pouillot fitis, chardonneret élégant et bien d’autres. L’accent a été mis aussi sur le rôle écologique et économique de la forêt. Le Gruérien Jean-Marc Gaillard a réalisé plusieurs sculptures en bois sur le parcours. Grâce au bénévolat , le budget global de cet aménagement se limite à environ 70 000 francs. Les requérants d’asile du centre de la Croix-Rouge de La Verrerie ont participé aux travaux.

Une passerelle pour la Mosse d'en Bas

En juin 2009, le sentier didactique traversant le marais de la Mosse d'en Bas a été doté d'une nouvelle réalisation : une colonne de 4,7 m de haut. Elle sert d'écrin à huit objets archéologiques découverts entre 1863 et 2008 en Veveyse, en Glâne et à Palézieux. Une passerelle en chêne longue de 50 m a été construite pour y accéder. Les trouvailles exposées sont des copies ou des fac-similés. La colonne sur pilotis supporte aussi plusieurs panneaux historiques. L'un évoque la tourbière, qui n'est plus exploitée depuis une trentaine d'années. Un autre aborde les mines de charbon de Saint-Martin et Progens. Un troisième retrace l'activité de la verrerie de Progens de 1776 à 1914.

Voici, par époque, les pièces exposées :

  • Paléolithique supérieur : outils des bords du lac de Lussy (- 14 000)
  • Age du bronze :
    • lame de hache à Semsales (- 1800)
    • lame de poignard au Jordil (- 1700)
    • tessons de jatte à Prez-vers-Siviriez (- 1100)
  • Hallstatt : bracelet en lignite à Romont (- 600)
  • La Tène : bracelet en verre à Blessens (- 250)
  • Epoque romaine : fragments de tuiles plates à Palézieux (1er et 2ème siècles)
  • Haut Moyen Age : plaque de ceinture à Attalens (600)
  • Moyen Age : clé en fer à Bossonnens
  • 18ème siècle : bouteille d'origine fabriquée à Progens

J’aime mieux un âne qui me porte qu’un cheval qui me jette par terre.

Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,

Mais, dans l’oeil du vieillard, on voit de la lumière.

Victor Hugo