Randonnées pédestres

51. La forêt de Galm

  • Durée: 2h00
  • Longueur: 7.5 km
  • Dénivelé: 100 m
  • Région: Le Lac
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le petit parking en lisière de forêt, carrefour au pt 560. Il se trouve à ~200 m à droite de la route qui relie Salvenach à Lurtigen. Prenez le chemin pédestre balisé pour Ulmiz.
  2. Suivez la lisière, direction nord-est. Beau chemin rectiligne gravelé.
  3. A la bif. du pt 558 (poste 1), partez à droite (petit raccourci qui vous évite de marcher jusqu’au bout de la forêt).
  4. Le poste 2 se trouve au carrefour du pt 564, à côté d’une construction militaire.
  5. Poursuivez plein sud sur ce beau chemin. N’allez pas sur les chemins qui vont à droite ni sur 2 ou 3 petits sentiers qui partent à gauche vers le nord-est. Ne perdez pas le sud ! Vous parvenez ainsi au pt. 559 (poste 3 près de la lisière).
  6. Restez encore à gauche jusqu’au poste 4 (pt 568, grand carrefour d’où part le chemin « Kurt Wasserfallen ».
  7. Continuez à droite cette fois-ci sur le chemin « Kurt Wasserfallen » pour parvenir au poste 5 (car. au pt 584). Le chemin « Wasserfallen » va du poste 4 au poste 5.
  8. ~50 m après le poste 5, un petit sentier vous conduit vers la droite au fameux chêne « Eichenätti. Ne le manquez pas (il est trop beau). Un fer à cheval très visible interdit ce sentier aux chevaux.
  9. Avant d’arriver au Galmguet (poste 6, home pour personnes âgées avec un mini-zoo), vous pouvez monter à droite pour voir la maison forestière du Galm.
  10. Après le home, suivez les lisières pour parvenir dans l’angle de la forêt au pt 577, légèrement à l’intérieur.
  11. Il y a là trois chemin Empruntez celui de gauche (interdit aux voitures) qui vous conduira presque en ligne droite au parking.

La région

Communes et fusions

Gurmels

3777 habitants le 31.12.08

Communes ayant fusionné :

  • Grossguschelmuth
  • Kleinguschelmuth
  • Monterschu
  • Kleingurmels
  • Guschelmuth
  • Liebistorf
  • Wallenbuch
  • Gurmels
  • Cordast

Dernière fusion en 2005

Jeuss

418 habitants le 31.12.08

Salvenach

501 habitants le 31.12.08

Lurtigen

186 habitants le 31.12.08

Ulmiz

398 habitants le 31.12.08

La forêt du Galm

La forêt du Galm est une vraie curiosité. D’abord parce qu’elle constitue à elle seule une commune, sans aucun habitant. C’est une commune géographique, mais non politique. Elle est administrée directement par son propriétaire, l’Etat de Fribourg. La fonction de syndic est exercée par l’ingénieur-forestier d’arrondissement. Un chemin et un banc honorent l’ingénieur-forestier Kurt Wasserfallen qui a pris sa retraite en 2011. Le Galm est l’une des plus belles chênaies de Suisse, décrétée forêt nationale en 1733 déjà. Importante réserve de bois, elle continue d’être exploitée de manière durable par les entreprises de la région. Le bois des chênes de la forêt du Galm sert notamment à confectionner des tonneaux destinés à la vinification des vins rouges du Vully. C’est dans la forêt du Galm que vous découvrirez Eichenätti, un chêne rouvre de 300 ans, haut de 44 m, dont le diamètre mesure 146 cm. Il porte malheureusement une balafre causée par la foudre.

Le Galmwald

Le Galmwald est une immense de forêt de 260 ha entourée par les villages de Salvenach, Jeuss, Liebistorf, Ulmiz et Lurtigen, dans le district du Lac. Ce territoire n’appartient à aucune commune mais à l’Etat de Fribourg qui le gère. Il a des armoiries, comme une commune. C’est la seule commune de Suisse à ne compter que de la forêt et pas un seul habitant. L’ingénieur forestier revêt la fonction de syndic. C’était un bailliage commun aux cantons de Berne et de Fribourg. En 1803, il fut attribué au canton de Fribourg qui en détacha plus tard une partie en faveur des communes voisines, contre abandon de toutes leurs prétentions et droits sur le reste.Traversé de part en part par un chemin carrossable et quadrillé de pistes secondaires, le Galm est le domaine du chêne et du hêtre.

Un minizoo au home de Jeuss

A la tête du home médicalisé depuis 2001, Pierre Aufranc fait partager aux personnes âgées sa passion pour les animaux. Des kangourous, des émeus, des alpagas et même des marcassins peuplent ce minizoo. Tout ce petit monde occupe une surface de 4000 mètres carrés. Une terrasse a été aménagée pour permettre aux personnes âgées de contempler tous ces animaux. M. Aufranc serait heureux que les promeneurs s’arrêtent au home et créent ainsi des contacts avec les résidents du home.

La Bibera domptée

Les sautes d’humeur de la Bibera dans le Haut-Lac sont désormais (dès 2001) sous contrôle. La maîtrise des crues du ruisseau entre Courtaman et Liebistorf a demandé quatorze ans d’études et de travaux. L’investissement s’est élevé à 8,4 millions de francs. Jeuss a construit une station de pompage qui dessert plusieurs villages de la région. Le lit de la Bibera a été réaménagé sur les 6,5 km qui traversent les marais de Cressier et de Cormondes. Le fond a été élagué et empierré, les berges stabilisées avec une arborisation ombrageante sur la rive sud ; cinq zones de dessablerment ont été creusées. Un biotope a été créé à Guschelmuth. Il faudra entretenir régulièrement le cours d’eau. La végétation doit être périodiquement élaguée et les dessableurs vidés de leurs sédiments. Ces tâches ont été confiées à quelques agriculteurs.

Quand il y a plusieurs cuisiniers, la soupe est trop salée.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.