Randonnées pédestres

72. Riaz - Marsens

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 8 km
  • Dénivelé: 218 m
  • Région: La Gruyère
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking de la grande salle de Riaz, alt. ~730 m.
  2. Dirigez-vous vers Marsens en empruntant le chemin qui longe le terrain de football.
  3. Traversez l'autoroute.
  4. Contournez par la gauche une petite bosse de terrain.
  5. Allez voir à ~150 m à droite du chemin le site gallo-romain de Tronche-Bélon (poste 1).
  6. Poursuivez vers Marsens en empruntant le premier chemin à gauche.
  7. Passez devant la chapelle octogonale (pt 722, poste 2), puis traversez Marsens en choisissant le chemin balisé pour la ferme de l'Abbaye.
  8. Entrez dans la place de jeux et suivez ensuite le petit sentier qui va vous ramener sur le chemin goudronné.
  9. Vous arriverez ainsi au Gérignoz (pt 739, poste 3) que vous traversez. Suivez le beau sentier qui longe la rivière. Essayez d'observer à droite le troupeau de cerfs qui broute dans les parages.
  10. A la nouvelle passerelle (poste 4), retraversez le Gérignoz et escaladez une pente assez abrupte.
  11. Vous êtes en lisière (pt 901, poste 5).
  12. Dirigez-vous vers le sud-est pour arriver à la ferme des Gottes (pt 845, poste 6).
  13. Suivez à droite le sentier herbeux en direction de Sur le Brel.
  14. Descendez vers l’Etrey en suivant la route avec trottoir. Vous allez traverser l’autoroute (pt 739, poste 7). Encore 500 m et vous serez à votre parking.

Ref. carte: Gruyères 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Riaz

2 496 habitants le 01.01.2017

Marsens

1 871 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Marsens
  • Vuippens
Sorens

1 082 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • Riaz : rue, voie de communication, ruelle
  • Marsens : dieu Mars
  • l'Abbaye : terre qui était le siège d'une congrégation ou terre en dépendant
  • Malessert : mauvais terrain défriché
  • Les Gottes : petite source de surface, petit ruisseau
  • L'Etrey : endroit encaissé, parfois pièce de terre allongée

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Rivières

Le Gérignoz naît dans la région des Monts de Riaz, plus précisément dans le voisinage des étangs dominant le village de Maules, à environ 950 m d'altitude. Il passe en dessous de la grande ferme de l'Abbaye (commune de Sorens). Il se déverse dans le lac de la Gruyère à moins d'un km au nord de Vuippens.

La Sionge naît aux Alpettes. Entre Grattavache et Vaulruz, elle change brusquemet de direction pour s'enfuir vers le nord-est. Elle donne son nom à un hameau situé au sud-ouest de Vaulruz. Elle passe au pied du château de Vaulruz. Elle poursuit son cours vers Riaz. A Vuippens, elle se jette dans le lac de la Gruyère.

La Rotonde de Marsens

La chapelle Saint-Ignace, dite la "Rotonde", date de 1642. Elle a été construite par les Jésuites sur les lieux de leur maison de vacances à Marsens. Erigée sur un plan octogonal, la petite chapelle est dédiée à Saint-Ignace de Loyola. Elle a subi plusieurs transformations lourdes et devint même une forge et un grenier avant d'être rendue au culte en 1875. Son retable baroque monumental, en bois sculpté polychrome est une création de l'atelier de Jean-François Reyff, datant de 1643-1645. Il vient d'être restitué (en l'an 2000) dans son état originel avec une polychromie du 17ème siècle. Deux donateurs ont aidé l'hôpital à financer cette remarquable restauration qui a coûté 300000 fr.

Une oeuvre d'art sur la place du village de Riaz

Depuis le mois de juin 2000, le centre du village est orné par une oeuvre d'art. Surplombant la place, la création de Flaviano Salzani impose sa puissance en face de l'église. En plus des formes qu'ils prennent, les éléments naturels choisis (pierre, cuivre, fer) rappellent les différents âges que le monde a traversés. C'est que Riaz peut se prévaloir d'un riche passé historique ! Enfin, le symbole du mouvement, important aux yeux des Riazois, est représenté par la roue qu'a intégrée l'artiste dans son oeuvre pour lui donner la forme d'un char. La création de Flaviano Salzani correspond à l'ambiance et à l'esprit d'une commune qui se sent ouverte, prête à se lancer dans un nouveau millénaire, tout en respectant son passé.

La ferme bio de l'Abbaye

En septembre 2002, le domaine de l'Abbaye, géré par l'Institut agricole de Grangeneuve (IAG), a inauguré sa nouvelle ferme qui servira de cadre à l'élevage du bétail bio. La construction, très simple d'exécution, est prévue pour abriter 70 vaches .

La dépense a atteint 1,15 million de francs. Elle a été couverte en grande partie par la vente de la ferme de l'hôpital psychiatrique de Marsens qui appartenait à l'Etat de Fribourg. La ferme livrera 470 000 kg de lait bio par an. L'Abbaye devrait devenir un lieu de dialogue entre la recherche, la vulgarisation, l'enseignement et la pratique en matière biologique.

La grande ferme de Marsens

Après avoir failli partir en fumée, la ferme de Marsens, rachetée à l'Etat par la commune, est devenue, en 2004, le cœur marchand de la localité. Poste, banque et boulangerie-épicerie ont pris place au rez, là où il y avait les écuries. Erigée en 1911, l'imposante bâtisse était jusqu'à récemment propriété des Etablissements de Marsens. Deux millions ont été investis dans la transformation du bâtiment qui s'est faite sous la responsabilité de l'architecte Achille Deillon. Dans un avenir assez éloigné, le premier étage pourrait loger le bureau communal, des salles de sociétés et des surfaces commerciales.

Découvertes archéologiques

Riaz/Etrey, époque romaine (de 0 à 400)

En 1975, un établissement romain très rudimentaire fut fouillé à Riaz/Etrey. Les fondations d'une première maison détruite par le feu, mesuraient 6 m sur 9 m et celle d'une deuxième construite sur l'angle sud-ouest de la première 3,6 m sur 3,6 m. La céramique abondante recueillie à l'intérieur de ces ruines date du 1er siècle au 4ème siècle après J.-C.

Riaz/Tronche-Bélon, époque romaine (de 0 à 400)

Un temple gallo-romain, édifice cultuel, de forme carrée, très différent de ceux que l'on connaît dans le monde gréco-romain, fut construit à l'époque de Vespasien et a duré jusqu'à Probus (276 - 280) comme en témoignent les monnaies trouvées dans les ruines. Le sanctuaire était dédié à une divinité celtique, Caturix, assimilée à Mars; les pauvres vestiges d'une statue en bronze représentant ce dieu nous permettent de conclure qu'elle était d'une remarquable qualité. Les ruines nous ont également livré les fragments d'une dizaine d'inscriptions. toutes malheureusement très fragmentaires. L'une d'elles, probablement du 2ème siècle après J.-C., présentait une liste nominative des donateurs d'une fondation pieuse qui se recrutaient visiblement parmi les propriétaires des villae avoisinantes. On est impressionné d'y reconnaître des noms purement latins, tels Agrippa, Messalinus, Sempronius, Severianus, Silvinius. Même s'ils étaient des colons romains venus d'Italie, il paraît évident qu'ils se sont adaptés aux moeurs et au culte locaux.

Riaz/Tronche-Bélon, Haut Moyen Age (de 400 à 800)

Dans les années 1852 et 1853, Jean Gremaud fouilla 45 tombes à Riaz/Tronche-Bélon. Il donna au musée une boucle de ceinture en bronze dont la plaque représente Daniel. D'autres objets provenant de cette nécropole, des boucles de ceinture damasquinées, ont été remis au Musée avec la collection Reichlen.

Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.

Jean de La Fontaine

Peu d’hommes ont été admirés par leurs domestiques.

Montaigne