Randonnées pédestres

77. Cheyres - Châbles

  • Durée: 3h00
  • Longueur: 11 km
  • Dénivelé: 240 m
  • Région: La Broye
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans l'un des deux grands parkings situés au centre du village (Restaurant de la Grappe et salle communale), à droite, en arrivant d'Estavayer.
  2. Marchez sur le trottoir, direction Estavayer, ~200 m.
  3. Tournez à droite et dirigez-vous vers les vignes, direction nord-est, ~500 m.
  4. Montez dans le quartier de villas. Au sommet, tournez à gauche.
  5. Passez très près d'une villa et suivez un sentier très étroit puis escaladez de très nombreuses marches d'escalier jusqu'à l'oratoire St-Joseph.
  6. Après avoir cheminé ~150 m en lisière, vous pouvez descendre une centaine de m à gauche jusqu'à l'oratoire de Bonne-Fontaine (poste 1).
  7. Cap sur Châbles sur un chemin balisé (poste 2 à la chapelle). Admirez les belles maisons broyardes.
  8. A la sortie nord du village, arrêtez-vous au belvédère (poste 3), à gauche du chemin. Vue sur le lac et le Jura.
  9. Descente sur Châtillon par un petit sentier à droite, d'abord en lisière puis en forêt.
  10. Au premier carrefour, suivez à droite un très bon chemin qui décrit une grande courbe pour arriver à Châtillon (poste 4, au pt 514).
  11. Empruntez maintenant le chemin goudronné jusqu'à Font.
  12. Traversez la route de 1ère classe et prenez 100 m plus bas, à gauche, le chemin des Vignes qui vous conduit à l'église de Font (site admirable, poste 5 au pt 481).
  13. Descendez le long du cimetière par un sentier herbeux, peu visible au départ. Vous arrivez à la ligne de chemin de fer.
  14. Un superbe chemin gravelé, plat et balisé (dans la Grande Cariçaie) vous ramène à Cheyres. Vous êtes passés par le poste 6 (passage à niveau à Le Moulin).

Remarque

Vous pouvez aussi descendre à Châtillon ou même à Font (raccourci) par un chemin que vous trouvez à gauche avant le belvédère.

La région

Communes et fusions

Cheyres-Châbles

2 222 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Châbles
  • Cheyres
Châtillon

459 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • La Biolleyre : bosquet ou ensemble de bouleaux.
  • Les Maupas : mauvais passage.
  • La Faye : forêt de hêtres (fagus).
  • Le Bugnonnet : source, spécialement celle surgissant à fleur de terre ou au fond d'un bassin naturel.
  • Châtillon : ce lieu-dit implique la présence d'un château, d'une maison importante, ou simplement de ruines d'édifices anciens (castellum).
  • Ferrage : terrain particulièrement fertil, jardiné ou labouré d'année en année et sans jachère.
  • La lovataire : lieu hanté par les loups.
  • Le Dézaley : à l'origine, c'était un nom commun qui signifiait "fourré, broussailles".
  • Font : source (fons).
  • Châbles : dévaloir pour les troncs d'arbres (en grec : katabole = fait de jeter en bas).
  • Riondet : petit rond.
  • Visinand : voisinage, à proximité immédiate du village.
  • Borgeau : faubourg, quartier, hameau.

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Rivières

Le Beino prend sa source à Chavannes-le-Chêne dans le canton de Vaud. Il passe à Montborget et à La Vounaise. Il coule ensuite entre Bollion et Seiry. Il égaie de son murmure le hameau de Mussillens. Il se déverse dans la Petite Glâne à Montet.

Le château de Font

De tous les châteaux fribourgeois, celui de Font est le plus ancien qui soit mentionné dans un document, soit dans une donation du roi de Bourgogne en 1011. Ce château était situé à quelque 500 m à l'ouest du village actuel de Font, au lieu dit "Vers l'Eglise" en bordure immédiate de la falaise qui surplombe d'environ 50 m le lac de Neuchâtel. Du côté du lac, il était imprenable et du côté "terre" il était défendu par de profonds et larges fossés encore reconnaissables aujourd'hui. Il faut arriver au 13ème siècle pour avoir des données un peu précises sur les suzerains de Font. En 1265, les Estavayer, vassaux de la Savoie, se seraient emparés du château. La seigneurie de Font était assez étendue : elle comprenait notamment tout le territoire de Font et de Cheyres, jusqu'à Murist. Après la conquête de La Molière par Fribourg en 1536, Font et La Molière furent réunis en un seul bailliage auquel on donna le nom de Font-La Molière. En 1608, Fribourg acheta la seigneurie de Vuissens qui fut également réunie au bailliage de Font. Comme tous les châteaux du 11ème siècle, celui de Font devait être principalement une tour carrée, habitable, à laquelle sont venues s'adjoindre des constructions annexes plus confortables que ne devait être la tour primitive.

L'église de Cheyres

Patron : saint Nicolas. Cheyres faisait partie, jusqu'à la Réforme, de la paroisse vaudoise d'Yvonand. La Chapelle de Cheyres est attestée, à plusieurs reprises, déjà à partir de l'année 1445. En 1660, on se plaint de son état de délabrement. On décida enfin de construire un nouvel édifice et celui-ci fut consacré en 1752. C'est le sanctuaire qui existe encore aujourdhui. On pouvait voir à l'église de Cheyres une statue d'un type fort rare : une vierge-ouvrante qui devait provenir d'Yvonand et qui remontait probablement au 14ème siècle. C'était une madone d'un peu plus d'un mètre de haut avec, dans ses bras, l'Enfant Jésus tenant en main une colombe. La statue s'ouvrait comme un tryptique et offrait alors aux regards des scènes sculptées de la vie de Notre-Seigneur. Malheureusement, la statue a été volée en 1978. La célèbre sculpture a été reproduite à l'identique et a réintégré sa place le jour de l'Assomption 2002. Djemal Charni, sculpteur et habitant de la commune, a tenu à effectuer le travail avec les mêmes moyens que les artistes du 14ème siècle. Cette reproduction a coûté quelque 120000 francs. Une plaquette de 25 pages retraçant l'historique de l'ancienne statue ainsi que les étapes de la nouvelle reproduction a été publiée en 2002.

L'église de Font

Patron : saint Sulpice. L'ancien château de Font renfermait, dès le 14ème siècle, une chapelle dédiée à saint Antoine de Padoue. C'est la sacristie de l'église actuelle. L'église de Font est ancrée sur le rocher. La nef est de 1560 ; le clocher de 1823. Le tableau de l'autel du Rosaire est de Joseph Reichlen. En 1951, l'église a été rénovée intérieurement et munie d'un porche.

Les nouveaux vitraux de l'église de Font

C'est le peintre Jean-Pierre Coutaz de Saint-Maurice qui a créé en 2003 les nouveaux vitraux de l'église de Font. « Ils s'adressent davantage aux cœurs ouverts qu'aux têtes pensantes ». Le message de l'artiste est clair. Le gris est omniprésent, comme pour mieux cerner l'éclat du reste. Il y a le jaune du buisson ardent, les bleus de l'eau jaillissant du rocher frappé par Moïse, le rouge sang de la déchirure de la mort. L'église a été entièrement rénovée. Les fresques ont été restaurées, les peintures et les éclairages refaits.

La croix de Font

Une magnifique croix en grès, datant du 13ème siècle, se trouve à une centaine de mètres au nord de l'église. Elle est faite de deux monolithes superposés surmontés de la croix, dont les bras se terminent en fleur de lotus, et présente cette particularité d'offrir à la vénération des fidèles l'image de la Vierge taillée dans la pierre au verso de celle du divin Crucifié.

L'oratoire de Bonne-Fontaine

Il est situé près d'une source, devant une paroi de molasse. Un toit abrite une statue de la Vierge : Notre- Dame de Grâces ou de Bonne-Fontaine. Anciennement déjà, des guérisons avaient été obtenues à cet endroit. La statuette primitive, minuscule et presque noire, se trouve actuellement, juste à côté, dans une chapelle dédiée à saint Joseph.

Une nouvelle fontaine à Font

Font a fêté ses mille ans en 2011. A l'occasion de ce bel anniversaire, le village a inauguré une nouvelle fontaine. La racine latine de "Font" est "fontis" qui signifie fontaine. Installée à côté de l'administration communale, la fontaine est l'œuvre de Tobias Reymond, un apprenti marbrier du centre d'enseignement professionnel de Morges. Construite en grès tendre, elle est composée de trois bassins circulaires. Chaque cercle évoque le zéro du chiffre mille. Le coût de l'ouvrage et de son aménagement avoisine les 45 000 francs.

Découvertes archéologiques

Châbles, âge du bronze (de -2000 à -800)

En l'an 2000, grâce à l'autoroute A1, les archéologues ont découvert un alignement de neuf tumuli (tertres funéraires), ce qui fait de Châbles (La Biolleyre) la plus importante nécropole de cette époque fouillée en Suisse. Quelque 25 pièces de mobilier ont été mises au jour : une majorité d'épingles, deux bracelets, une pointe de flèche et une perle d'ambre de provenance probablement baltique. La plus grande épingle, finement côtelée, mesure 39 cm.

Le port de Cheyres-Châbles

Moderne et respectueux de l'environnement, le port intercommunal de Cheyres-Châbles a été inauguré en avril 2006. Disposant de 440 places d'amarrage, il a coûté 7,5 millions de francs. Ces infrastructures portuaires ont été réalisées pour les amoureux du lac et également pour le développement économique de la région. Une capitainerie et une route menant au parking seront construites avant l'automne 2006.

Comme tous les êtres réellement forts, il avait l'humeur égale.

Honoré de Balzac

J'aime qu'à mes desseins la fortune s'oppose :

Car la peine de vaincre en accroît le plaisir.

Jean Bertaut