Randonnées pédestres

78. Montet – Sévaz

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 8 km
  • Dénivelé: 208 m
  • Région: La Broye
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking de l'église de Montet
  2. Marchez ~100 m sur le trottoir, direction Cugy.
  3. Empruntez le chemin de gauche.
  4. Cheminez vers le nord jusqu'au pt 470 (poste 1).
  5. Poursuivez votre marche vers la droite. Traversez la ligne de chemin de fer sur le passage à niveau.
  6. ~400 m après la voie ferrée, un chemin bétonné file vers la gauche. Ne le prenez pas.Il est sans issue.
  7. Allez tout droit jusqu'au carrefour au pt 464 ((postes 2 et 10).
  8. Dirigez-vous vers la gauche. Traversez l'Arignon au pt 454 (postes 3 et 9). Jetez un coup d'œil au biotope à gauche après le pont. Il a été créé lors de la construction de l'autoroute.
  9. Cap sur Frasses. Passez sous la ligne de chemin de fer avant d'arriver au village.
  10. Montez à droite par le petit chemin pour atteindre le pt 482 (poste 5).
  11. Continuez à grimper sur ce beau chemin creux bordé par deux haies.
  12. Au sommet (Haut de la Croix), poursuivez à droite jusqu'à la haie.
  13. Faites là un petit crochet par la droite (~100 m) avant de descendre à gauche sur un sentier gravelé.
  14. Il est temps de traverser une nouvelle fois la voie ferrée sur un pont (pt 481, poste 6).
  15. Dirigez-vous vers le centre du village de Sévaz (carrefour au poste 7, alt. ~490 m).
  16. Engagez-vous sur le chemin balisé pour Bussy. Vingt m à gauche de l'église,un sentier descend le long du cimetière vers la route Payerne – Estavayer.
  17. Cheminez ~100 m sur cette route en direction d'Estavayer et prenez le premier chemin à gauche qui va vous conduire au bord de l'Arignon.
  18. Vous remontez ce cours d'eau par la droite. Vous passez sous l'autoroute et vous vous trouvez à nouveau sur le pont de l'Arignon (pt 454 , postes 3 et 9).
  19. Vous foulez une nouvelle fois ce chemin sur ~550 m. Vous repassez au pt 464 (postes 2 et 10).
  20. Continuez à droite et vous trouverez à gauche un sentier herbeux qui vous amènera au bord de la Petite Glâne puis aux Iles (groupe de maisons). Le parking de l’église est à ~1 km.

La région

Communes et fusions

Les Montets

1 423 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Aumont
  • Frasses
  • Granges-de-Vesin
  • Montet
Sévaz

278 habitants le 01.01.2017

Lieux-dits

  • Montet : petit mont
  • Le Grassy : terrain avec beaucoup de genévriers
  • La Verchière :à l’origine, terre donnée en dot à une fille : par extension, bonne terre généralement près de la maison
  • Le Pâquier : pâturage, à l’origine communal
  • Les Fontanelles : source est le sens premier de ce mot, qui a de nombreux diminutifs
  • Fin des Coulayes :glissement de terrain, éventuellement petit ruisseau
  • Le Bochat : lieu buissonneux ou bosquet
  • La Condémine : probablement terre appartenant au seigneur et faisant partie de sa réserve, c’est-à-dire des champs qu’il faisait exploiter lui-même. Ce sont généralement des terres plates, ou en légère pente, faciles à travailler et situées à proximité du village
  • La Maladaire : léproserie, toujours située hors des localités
  • Sévaz : forêt
  • La Rochette : présence de rochers
  • Bussy : endroit où poussent des buissons ou peut-être du buis
  • Tremblay : bosquet de peupliers trembles
  • Le Verney : bosquet ou taillis d’aunes

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Rivières

La Petite Glâne naît dans l’enclave de Vuissens. Elle pénètre immédiatement dans le canton de Vaud. Elle passe à Champtauroz puis à Treytorrens. Elle revient dans le canton de Fribourg près de Franex. Elle coule entre Aumont et Seiry puis touche Granges-de-Vesin. Elle poursuit sa course vers le nord-est pour se jeter dans la Broye juste avant Salavaux.

L’Arignon vient de la zone industrielle de Sévaz. Elle contourne le village de Frasses puis fait limite entre cette dernière localité et Montet. Ce cours d’eau se jette dans la Petite Glâne entre Bussy et Cugy.

L’église de Montet

Titulaire : la Sainte Trinité. C’est grâce à la générosité d’Anne-Marie de Lanthen-Heidt, épouse de Nicolas de Praroman, que la paroisse fut constituée en 1675. L’église a été consacrée en 1663. Frasses fut rattaché à la paroisse de Montet en 1701 et Seiry en 1734 (jusqu’en 1900 pour Seiry). L’église fut réparée en 1835 et dotée à cette occasion du clocheton qui lui manquait encore. La restauration des trois retables en bois sculpté s’est achevée en mai 2000. Ces trois oeuvres baroques, classées d’importance nationale depuis 1998, ont retrouvé l’éclat que leur avait donné l’atelier fribourgeois Reyff vers 1663. Peu de gens connaissaient la valeur de ce trésor culturel, témoin de l’art sacré fribourgeois du temps de la Contre-Réforme. Dédié à la Sainte-Trinité, le retable du maître-autel en forme d’arc de triomphe s’élève jusqu’à la voûte. Au dire des connaisseurs, c’est l’un des retables les plus intéressants du canton de Fribourg. Il faut admirer les magnifiques colonnes torses ainsi que les angelots potelés et dansants. Ceux-ci avaient disparu depuis 1770. Avant la restauration, la polychromie était écaillée. Les cirons et les vers avaient fait du bois des retables leur pain quotidien, minant la structure porteuse et fragilisant de nombreuses pièces qui ne tenaient que par la peinture. C’est à l’atelier de Stefan Nussli d’Ittigen dans le canton de Berne que la paroisse de Montet a confié cette importante restauration. L’ampleur miraculeuse des dons a permis d’étendre le programme des travaux : mobilier liturgique, tabernacle, murs, voûte, plancher, portail, clocher, drainage autour de l’église. La Banque cantonale de Fribourg a offert un chèque de Fr. 25 000.- (en 2000) à la paroisse de Montet. Cette somme a permis l’achat d’une statue de la Vierge qui orne déjà l’autel latéral gauche. Chef-d’oeuvre de l’art baroque, cette pièce qui peut être datée du troisième quart du 17ème siècle, est attribuée au sculpteur Jorg Zürn.

L’église de Bussy

Patron : saint Maurice. Le village de Bussy n’est une paroisse que depuis 1869. Auparavant, le siège paroissial se trouvait à Morens. Bussy, filiale de Morens, possédait une chapelle depuis le 14ème siècle. Elle fut agrandie pour devenir église en 1869. En 1936, la paroisse chargea M. Dumas d’en construire une nouvelle. Une esplanade précède la façade, revêtue de pierre de taille de la Molière. M. Willy Jordan a peint une grande fresque qui se dresse derrière le maître-autel. Elle représente saint Maurice et ses compagnons. Toute la décoration intérieure est due au même artiste. Les chandeliers, le tabernacle et le calvaire sont de M. Feuillat. Après coup, M. Jordan a peint un chemin de croix. La belle rosace de la tribune (sainte Cécile)est de Gaston Thévoz (1938). Une Madone de François Baud, sculptée dans la pierre, orne le parvis de l’église de Bussy.

Bussy : une installation unique en Suisse

La commune de Bussy a construit un complexe pour le skater hockey et le football. Il a été inauguré en septembre 2000. “ L’Espace Quarteron “ est appelé à devenir le haut-lieu de tous les amateurs et pratiquants du patin à roulettes. Cet ensemble se compose d’une place couverte de 48 m sur 32 m pour le skater hockey et d’un terrain de football. Une buvette de 70 places et des vestiaires relient ces deux lieux de sport. Le prix de l’Espace Quarteron s’est élevé à 1,1 mio de francs. La commune de Bussy a déboursé 300’000 francs.

Le bowling de Sévaz

Créé en 2002 par Bowling Schwitzerland de Nyon, qui gère déjà les huit pistes d’Yverdon et le futur centre de Montilier, l’installation broyarde sera exploitée par la société Pinbowl SA, basée à Sévaz. La halle offre 20 pistes de parquet, un bar et des billards, et une version rénovée du café-restaurant Le Perroquet.

Les Focolari à Montet

Depuis vingt ans, un centre de rencontre et de formation des Focolari est implanté à Montet. C’est l’une des vingt cités du mouvement international des Focolari. Créé par l’Italienne Chiara Lubich en 1943, ce mouvement a pour objectif la compréhension entre les hommes et les peuples. Il compte 100 000 membres engagés et six millions de sympathisants. Sa spiritualité se fonde sur l’Evangile et elle est reconnue par différentes confessions. A Montet, une centaine d’étudiants de plus de 30 nationalités suivent la deuxième année de leur formation d’animateur du mouvement des Focolari. En outre, plus de 6000 personnes sont accueillies annuellement dans cette vaste bâtisse pour des retraites, des journées de réflexion ou d’animation. Pour l’essentiel de leurs revenus, le centre a créé des ateliers de menuiserie, de couture, de reliure, de fumaison de saumon et de montage de chaises de bureau. Un plan d’aménagement ambitieux prévoit la construction de seize villas derrière le bâtiment actuel. Tout ce monde est bien accepté à Montet où beaucoup de personnes pensent que sans leur courrier expédié aux quatre coins du monde et leurs affaires commerciales, la poste serait fermée depuis longtemps.

Le site écologique de l’Arignon

Le couloir d’Arignon, c’est la plus importante mesure de compensation écologique réalisée, et ceci avant même le premier coup de pioche du chantier de la A1. De ruisseau de 1 m de large, l’Arignon est devenu un cours d’eau qui s’étale sur 15 à 35 m sur une longueur de 7,5 km. Ceci dans le but de stocker les eaux le plus longtemps possible avant qu’elles ne s’écoulent dans la plaine. Le long de l’Arignon, les biologistes ont aussi créé un corridor à faune, avec des cordons boisés et des zones inondables. En dix ans, beaucoup d’espèces sont déjà réapparues : le traquet tarier, différentes variétés de fauvettes et la grenouille rousse.

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées

La valeur n’attend point le nombre des années.

Pierre Corneille

Combien j’ai douce souvenance

Du joli lieu de ma naissance !

François René de Chateaubriand