Randonnées pédestres

164. Le tour des trois rivières

  • Durée: 2h30
  • Longueur: 7.5 km
  • Dénivelé: 251 m
  • Région: La Sarine
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du restaurant du pont de la Glâne.
  2. Traversez le pont de la Glâne sur le trottoir de gauche.
  3. Pénétrez dans la forêt de Châtillon et marchez tout droit vers le sud-est jusqu'à la falaise, ~500 m.
  4. A cet endroit, obliquez à droite et cheminez en bordure de falaise vers la construction militaire (poste 1), ~500 m.
  5. Vous rejoignez ici le chemin officiel balisé jusqu'à son terme par une petite flèche bleue.
  6. Descendez à la Sarine sur ce bon sentier. Lorsque vous arrivez près de la rivière, allez à gauche.
  7. Traversez la Sarine sur la passerelle construite en 2007 (poste 2).
  8. Vous passez ici entre la STEP (à gauche) et le bâtiment de la filtration de l'eau (à droite).
  9. Dirigez-vous vers la gauche pour aller franchir (à ~200 m) la Gérine (poste 3). Montez en lisière de forêt sur un sentier parallèle à la route, direction Les Rittes (poste 4 à l'extrémité de la forêt). Pour raccourcir la durée du parcours, vous ne montez pas à droite le long de la Gérine.
  10. Cheminez~500 m sur le goudron jusqu'au carrefour du pt 625 (poste 5).
  11. Montez à gauche vers la lisière du bois des Rittes. Le chemin vous conduira au pont de Pérolles (poste 6). Vous aurez vu au passage le quartier des Ecoles de Marly.
  12. Enjambez la Sarine, non pas sur le grand pont, mais sur une passerelle située près du niveau de l'eau.
  13. Montez à gauche (escaliers). N'allez pas sur la route de la Pisciculture. Repassez sous le pont de Pérolles pour suivre le chemin des Verdiers puis la route des Cliniques.
  14. ~300 m après le bâtiment de la Santé publique, empruntez à gauche le sentier du Bois-des-Morts. Passage devant l'Asile des Vieillards (Villa Beau-Site aux trois tourelles). Poste 7 au petit carrefour devant l'immeuble.
  15. Un beau sentier, qui passe par Planafaye, vous ramène au restaurant du pont de la Glâne. Le dernier tronçon s'effectue sur le trottoir de la route de la Glâne. Le poste 8 se trouve à l'endroit où déchouche le sentier sur la route.

Remarque

Vous trouverez d'autres renseignements sur Fribourg dans les parcours 27, 86, 102 et 165.

Ref. carte: Fribourg 1 : 25 000 + Rossens 1 : 25 000

La région

Communes et fusions

Fribourg

38 829 habitants le 01.01.2017

Marly

8 185 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Marly-le-Grand
  • Marly-le-Petit
  • Chésalles
Hauterive

2 431 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Ecuvillens
  • Posieux

Lieux-dits

  • Châtillon : ce lieu-dit implique la présence d’un château, d’une maison importante, ou simplement de ruines d’édifices anciens
  • Planafaye : lieu plat planté de hêtres
  • Les Rittes : crête de montagnes
  • La Vernaie : bosquet de vernes
  • La Léchire : terrain envahi de laîches ou carex, donc très humide Le Dévin* : forêt soumise à certaines restrictions telles qu’interdiction du libre parcours et d’exploitation
  • Le Brésil : terre rouge, ferrugineuse
  • Chésalles : petite hutte ; souvent au pluriel
  • Le Bugnon : source, spécialement celle surgissant à fleur de terre ou au fond d’un bassin naturel
  • Les Esserts : terrain défriché
  • Les Planchettes : terrain plat ou de faible pente, de bonne qualité, situé près de la maison
  • Les Fontanettes : endroit riche en sources

Bossard & Chavan, Nos Lieux-dits, Cabédita

Le château de Glâne

La famille de Glâne fut certainement l’une des plus importantes de la contrée de Fribourg aux 11ème et 12ème siècles. Vraisemblablement vassale des comtes de Bourgogne, elle remonte avec certitude à Ulrich de Glâne qui épousa en 1078 Rilenta de Vilar Walbert (Walperswil, près d’Aarberg). Ulrich de Glâne eut en tout cas un fils, Pierre, qui fut assassiné à Payerne le 9 février 1127. Pierre laissait deux fils : Hugues, chanoine de Besançon, et Guillaume, le futur fondateur du monastère d’Hauterive. La tradition rapporte que Guillaume de Glâne entra lui-même au monastère qu’il avait fondé en 1137. Il mourut en 1143. Le château des sires de Glâne se trouvait sur le promontoire rocheux qui domine de quelque 50 m le confluent de la Sarine et de la Glâne. Cette presqu’île rocheuse est absolument abrupte et domine les deux rivières ; le château était donc imprenable du côté des rivières. Le côté vers la terre était défendu par un fossé, nettement reconnaissable aujourd’hui encore malgré l’envahissement de la forêt. Ce fossé coupait la presqu’île dans toute sa largeur et avait environ 200 m de longueur. En 1832, il existait encore quelques restes de murailles de 6 pieds d’épaisseur. On a retrouvé des pierres taillées romaines. Il est fort possible qu’on ait utilisé des pierres romaines pour la construction du château de Glâne, ce d’autant plus que Châtillon est situé à moins d’un km de là ; le nom de Châtillon est bien romain ; c’était certainement le poste de surveillance du gué de la Sarine. Le lieu-dit “In Vua” désigne un gué, ou le chemin qui y conduit.

Usine d'incinération de Châtillon

La construction de l'usine d'incinération de Châtillon a débuté en août 1999. Sa mise en service a eu lieu le 2 août 2001. Son coût : 140 millions de francs. Le bâtiment principal affiche une hauteur de 25 mètres, soit l'équivalent de 12 étages. 270 tonnes de déchets provenant du canton de Fribourg et de la Broye vaudoise partent chaque jour en fumée. La fumée presque totalement dépolluée sort d'une cheminée haute de 86 mètres.. Le dispositif de dépollution est impressionnant. Un imposant cube de métal reçoit les fumées qui expulsent leurs poussières sous une décharge électrique de 400 000 volts. Les fumées sont ensuite lavées. L'eau récupérée est traitée dans la station d'épuration de l'usine. Un catalyseur a pour tâche de dévorer les oxydes d'azote et les dioxines. Construite par ABB en Tchéquie, une turbine à gaz de 57 tonnes produit de l'électricité.Cette centrale électrique est capable de générer 60 mio de kWh. L'Institut agricole de Grangeneuve , la Station fédérale de recherche animale et des habitations privées sont raccordées à la centrale de chauffage à distance. En 2005, une usine d'incinératin des boues de STEP a été mise en service à Châtillon. Elle a coûté 30 millions de francs. Les 5000 tonnes annuelles de cendres résultant de l'incinération des boues sont acheminées à la décharge de la ville de Fribourg toute proche.

PS. L'usine d'incinération de Châtillon est gérée par la SAIDEF : société anonyme pour l'incinération des déchets du canton de Fribourg et de la Broye vaudoise.

De votre ami, dites du bien, de votre ennemi, ne dites rien.

Le plaisir est le bonheur des fous.

Le bonheur est le plaisir des sages.

Jules Barbey d’Aurevilly