Randonnées pédestres

48. Romont – Villaranon

  • Durée: 2h45
  • Longueur: 10.5 km
  • Dénivelé: 135 m
  • Région: La Glâne
Télécharger la version GPS
Description

Postes

Carte

Description

  1. Garez votre voiture dans le parking du Bicubic à Arruffens, alt. ~720 m
  2. Traversez la route pour aller devant la salle. Faites ~150 m vers la ville et descendez à droite sur un sentier goudronné proche du CO.
  3. Au bas du sentier, continuez à droite sur le beau chemin gravelé vers le sud-ouest (poste 1 au passage à niveau sur la ligne Romont – Bulle).
  4. Juste avant la chapelle Ste-Anne (poste 2) , descendez à gauche le long de la haie vers la Glâne (poste 3 sur le pont au pt 694.
  5. Poursuivez vers le sud-ouest pour atteindre la route de 1ère classe.
  6. Faites une centaine de m vers le nord jusqu'au carrefour du pt 703 (poste 4) et montez à gauche vers la chapelle Notre-Dame du Bois (poste 5, pt 723).
  7. En route vers Drognens (poste 6 sur le pont CFF).
  8. Il faut maintenant longer la ligne CFF, passer sous le pont routier (ne pas prendre la 1ère route qui monte à droite).
  9. Au carrefour suivant, montez à droite.
  10. Vous arriverez au carrefour avec la route de 1ère cl. et le chemin qui va à Villaranon (poste 8).
  11. Traversez-la pour vous rendre à Villaranon (poste 9 au carrefour du pt 791).
  12. Suivez la route de 3ème classe vers Hennens.
  13. Après ~800 m, quittez la route pour le chemin agricole. ~400 m plus loin, au poste 10, descendez à droite le long d’une allée de chênes. Traversez tout le bois de Chesalles et vous parviendrez à l’oratoire Notre-Dame des Pauvres.
  14. Pénétrez dans la zone industrielle pour rentrer à Romont (poste 12 sur le pont CFF).
  15. Empruntez le trottoir qui vous conduira au parking du Bicubic.

Remarque

Vous trouverez d’autres renseignements sur Romont dans les parcours 49 – 50 – 64 – 109 – 113 – 168 – 169.

Ref. carte: Romont 1 :25000 + Moudon 1 :25000 (Bulle 1 :50000)

La région

Communes et fusions

Romont

5 204 habitants le 01.01.2017

Communes ayant fusionné :

  • Romont
  • Arruffens
  • Les Glânes

Lieux-dits

  • Romont : mont rond.
  • Siviriez : vient du nom propre latin “ Severius” (chef romain).
  • La Bioleyre : bosquet ou ensemble de bouleaux.
  • Chesalles : petite hutte, souvent au pluriel.
  • Montaney : terrain montueux, colline.
  • La Confrérie : terrain appartenant à une Confrérie qui était, au Moyen Age, une association de laïcs accomplissant des oeuvres de piété et de charité
  • Les Dailles : plantation ou forêt de pins sylvestres.
  • La Taille : clairière.
  • Les Paccots : bourbier, terre marécageuse.
  • La Coulat : glissement de terrain, éventuellement petit ruisseau.
  • La Vignette : petite vigne, petit vignoble.
  • La foule : bâtiment, local où s’exerçait le foulage ; il s’agissait soit de comprimer les draps nouvellement tissés pour les rendre plus serrés, soit, accessoirement, de traiter les cuirs dans des foulons, soit encore de fabriquer le feutre.

Bossard & Chavan, Nos lieux-dits, Cabédita

La restauration de la chapelle Ste-Anne

La restauration de la chapelle a été réalisée en 1998. Le toit et les peintures ont été refaits. Le plafond voûté a été conservé dans son état d’origine. Les murs ont été traités afin de les préserver de l’humidité. Les fenêtres ont été restaurées et devraient accueillir des vitraux. Les travaux ont coûté quelque 120 000 francs. Une messe y sera célébrée chaque année à la Ste-Anne (mère de Marie), le 26 juillet.

La Tour à Boyer

La Tour à Boyer est située à l’entrée sud de la ville ; elle protégeait la porte dite de Mézières, démolie en 1842. Elle ressemble beaucoup au donjon du château et date aussi du 13ème siècle. Elle possède deux portes d’entrée, situées toutes deux à la hauteur de 10,8 m. La pierre utilisée est aussi le grès coquillier de la Molière. En 1801, elle a été vendue à un M. Boyer qui lui donna son nom. La commune la racheta peu de temps après afin d’éviter sa démolition.

Le Bicubic a été inauguré

Le centre culturel et de sports de la Glâne (CCSG) a été inauguré en novembre 2005. Il a changé de nom à cette occasion pour s'appeler le Bicubic. En 2002, le peuple glânois avait accepté en votation un crédit de 20,9 millions de francs pour sa construction. Son coût final s'élève à 21,5 millions de francs. Romont paiera environ 9,3 millions, Mézières 520 000 francs et Billens-Hennens 350 000 francs. Ces trois communes occuperont les halles de sport pour les leçons de gymnastique données à leurs élèves de l'école primaire. Les autres communes du district verseront 7 millions. Le canton octroiera une subvention de plus de 2,5 millions de francs. Un prêt LIM de 6 millions de francs a été accordé. Le Bicubic est une construction longue de 75 m, sise au bord de la route d'Arruffens. Le bâtiment comprend une halle de sport triple qui peut être divisée à l'aide de rideaux. Sa spécificité tient dans ses gradins amovibles motorisés. Mille personnes peuvent y trouver une place assise. D'une capacité de 475 places, la salle de spectacles abrite une scène de 140 mètres carrés. Les sièges sont rouges dans un environnement noir. Outre un bar situé devant la salle, l'immeuble contient une galerie pouvant servir de lieu d'exposition. Un lobby à l'ambiance détendue offre enfin un superbe coup d'œil sur la Glâne et les Préalpes. Le rez inférieur renferme les vestiaires, la loge et le foyer des artistes. Installée dans une annexe, la centrale de chauffage à bois alimente le Bicubic, le bâtiment du CO et quelques immeubles du quartier d'Arruffens. Des gens du spectacle n'ont pas tari d'éloges sur ce nouveau complexe à l'esthétique futuriste et à l'équipement technique irréprochable. Il est l'œuvre du bureau d'architecture Jean-luc Grobéty à Fribourg.

Le Centre de conduite de Romont a été inauguré

Le Centre de formation deux phases L-2 FR, à Romont, a été inauguré en avril 2006. Les détenteurs d'un permis provisoire y seront sensibilisés aux risques de la route. Chaque année, entre 4500 et 6000 conducteurs profiteront de ces installations qui ont coûté 2,3 millions de francs. Ils y recevront deux jours de formation durant une période probatoire de trois ans avant de recevoir leur permis définitif. Le coût de chaque journée s'élèvera à 350 francs.

Les ascenseurs Menétrey ont 80 ans

La maison romontoise, fondée en 1924 à Massonnens, a traversé le 20ème siècle sans se faire écraser par les grands. La centaine de personnes de l’entreprise construit 140 ascenseurs par an. Elle fête en 2004 ses 80 années d’existence. Léon, Canisius et Yvan : trois générations de Menétrey qui ont bataillé sur le marché romand des ascenseurs, dominé actuellement par l’américain Otis et le suisse Schindler. Le site actuel a été construit par Canisius en 1965. Selon Yvan Menétrey (51 ans en 2004), qui a repris le flambeau de son père en 1994, les clés de la réussite sont le sur-mesure et l’ascenseur de luxe. Les ascenseurs Menétrey coûtent entre 45 000 et 400 000 francs. Les clients les plus renommés : Nestlé, Breitling ou le centre commercial d’Avry. A ce jour (2004), la maison a construit plus de 5000 monte-charges et ascenseurs.

Nespresso inaugure une usine à Romont

Le 10 septembre 2015, Nestlé a inauguré à Romont son nouveau centre de production de capsules de café. Il s’agit du troisième site construit en Suisse par le groupe depuis 2002, après Orbe (2002) et Avenches (2008). Présenté comme un centre d’excellence et d’expertise en matière de café, le site de Romont a nécessité deux ans de travaux et 300 millions de francs. La parcelle occupée par Nestlé s’étend sur 110000 mètres carrés. Le centre de production est opérationnel depuis janvier 2015. Un convoi de 20 tonnes de café non torréfié arrive chaque semaine par le rail à Romont. Le café vert entre dans l’usine pour y être torréfié, parfois mélangé, puis moulu et conditionné. En plus des capsules classiques de la marque, le site fabrique des capsules beaucoup plus grandes qui sont exportées en Amérique du Nord et qui permettent de remplir des tasses d’une contenance supérieure. A Romont, ce sont actuellement (en septembre 2015), trois lignes de production qui fonctionnent. Elles sont gérées par trois équipes travaillant chacune 8 heures d’affilée, ce qui permet de faire tourner l’usine 24 heures sur 24, du dimanche soir au vendredi soir. En septembre 2015, 125 personnes travaillent dans l’usine de Romont. A la fin de l’année, l’entreprise devrait employer 200 travailleurs.

Il n’y a que les pauvres de généreux.

Honoré de Balzac

A raconter ses maux, souvent on les soulage.

Pierre Corneille